LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'Office européen des brevets à Munich a reçu 166 000 demandes de brevets en 2017.Un nouveau record.

Plus de brevets pour rallumer les moteurs de l'exportation de la France

2 min
À retrouver dans l'émission

Les PME françaises gagneraient à s'inspirer des entreprises allemandes qui déposent près de deux fois plus de brevets.

L'Office européen des brevets à Munich a reçu 166 000 demandes de brevets en 2017.Un nouveau record.
L'Office européen des brevets à Munich a reçu 166 000 demandes de brevets en 2017.Un nouveau record. Crédits : Frank Leonhardt - AFP

A l'heure où les menaces protectionnistes se multiplient, la France essaie de renforcer son commerce extérieur toujours déficitaire. Et si l’une des pistes consistait à gagner la bataille des brevets ? C’est-à-dire d’en déposer davantage et protéger au maximum des innovations ? C’est en tout cas ce qui se dégage des derniers chiffres de l’ OEB, l'Office européen des brevets...Et pas seulement de cette institution qui a pour mission de valoriser et de  protéger les innovations technologiques. Dans sa dernière livraison, on voit que la France se tient bien dans le classement. Elle fait partie des cinq pays qui se sont montré les plus actifs dans le dépôt de brevet. En Europe, n’est-elle pas à la seconde place ? Avec plus de 10 500 demandes en 2017, on pourrait se dire qu’elle n’a pas de souci à se faire. Elle est bien placée dans la recherche privée et publique avec les classements d’organismes tels que le  CEA, le Commissariat à l'énergie atomique et  l’Inserm, le premier déposant dans les produits pharmaceutiques. La recherche de la France qui se trouve en pointe dans les technologies médicales avec Sanofi et dans les transports avec Valéo. Et quelle est la deuxième région la plus innovante en Europe ? L’Île de France.  Autant de chiffres qui reflètent une implication manifeste des acteurs de la recherche. Dès lors, pris comme tels ils sont satisfaisants. 

Et pourtant la France n’en tire guère profit pour son commerce extérieur ! 

Ce qui pose question et d’autant plus que dans ce secteur de l’innovation, les places ne sont pas acquises pour des décennies et que c’est toute l’Europe qui accélère : le Danemark, l’Autriche, les Pays-Bas, la Suède enregistrent de forte hausses de dépots de brevets en 2017, alors que la France ne progresse que lentement. Le risque, il serait alors de perdre du terrain : et il est bien réel ce risque puisque si l’on se rapporte cette fois au nombre de demandes de brevets par habitants, la France rétrograde à la 11 ème place, juste derrière Israël. Et pendant ce  temps, la Chine avance à grands pas : elle vient d’accéder au top 5 par le nombre de dépôts de brevets. Et elle ne compte pas s’arrêter là.

Quelles pistes alors pour accélérer la marche  à l’innovation économique ? 

Se convaincre que la reconquête de parts de marché passe nécessairement par davantage de  dépôts de brevets. Ce n’est pas pour rien si le Japon et l’Allemagne occupent le premier rang, eux qui ont musclé leur appareil export, et en amont grâce à des dépôts de brevets abondants. Ils leur permettent d’alimenter une vitrine technologique qui joue comme une arme  dans les échanges. Qu’est-ce qui empêche la France de s’en inspirer d’autant plus qu’elle dispose déjà d’un portefeuille d’innovation diversifié. Et s’inspirer singulièrement de son voisin allemand où les PME  déposent deux fois plus de brevets que leurs homologues françaises d'après la dernière étude de la société France brevets. On retrouve là  le modèle allemand  des entreprises du Mittelstand qui conquièrent des marchés à tour de bras…Pas seulement en s’organisant sur le terrain, mais aussi  en renforçant leur titres de propriété intellectuelle. Et c’est ainsi  qu'une politique de brevets  structurée peut se transformer en instrument  efficace à l’exportation.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......