LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le tourisme contribue pour 12 % au PIB dans le monde. En France, il compte pour 8 % de l'emploi.

Le tourisme international explose: un défi au protectionnisme

2 min
À retrouver dans l'émission

Avec 1,3 milliard de touristes internationaux, les Etats empochent des recettes qui contribuent à leur prospérité.

Le tourisme contribue pour 12 % au PIB dans le monde. En France, il compte pour 8 % de l'emploi.
Le tourisme contribue pour 12 % au PIB dans le monde. En France, il compte pour 8 % de l'emploi. Crédits : Olivier Boitet - AFP

A la veille des premiers grands départs en vacances, s’il est un secteur qui se moque du protectionnisme, c’est bien celui du tourisme…Le tourisme mondial progresse à toute allure et là encore ce sont les Chinois qui arrivent en rangs serrés par-dessus les frontières: ils contribuent largement à l’essor du tourisme dans le monde ! Ils sont les plus nombreux à voyager, et ils dépensent de plus en plus…Tout porte à croire que c’est l’Asie qui devrait prendre cette année la tête de la croissance du tourisme international avec un taux probable de 8 %, devançant cette fois l’Europe…L’Europe qui pour autant demeure la première zone touristique au monde…Avec 671 millions de visiteurs internationaux l’année dernière, trois fois plus que les Amériques. Et la France s'y taille une bonne place. Les tours opérateurs y ont enregistré leur plus forte croissance en 10 ans. Les conflits sociaux ont un peu ralenti au printemps la demande  mais sans compromettre une tendance de fond. 

C’est comme cela qu’on peut mesurer des taux d’exportations dans le tourisme…

Le tourisme représente 6 % des exportations totales de l’Union européenne.  Ainsi les pays de l’Union ont-ils perçu quelque 342 milliards d’euros de recettes touristiques au cours de l’année 2016…Cela représente près du tiers de celles qui sont réalisées dans le monde…Il s’agit des revenus tirés de l’arrivée de touristes sur le sol européens, les revenus étant plus élevés que les sommes dépensées par les résidents de l’Union européenne, ça nous donne  une balance commerciale touristique positive. Un excédent de 27 milliards d’euros. Du coup, on n’est pas surpris d’apprendre que  le tourisme se place au quatrième rang des exportations …Il vient après les secteurs de la chimie, de l’automobile et du commerce alimentaire…L’autre avantage, c’est qu’il fait travailler beaucoup de Pme : au moins deux millions, alors que les grandes sociétés occupent les premières places traditionnellement à l’export. C'est ainsi que, au bout du compte, on estime qu’au moins 12 millions de personnes vivent du tourisme en Europe.  Pour certains pays, il contribue à plus de 10 % de leur richesse.

Un tourisme qui se massifie, au risque de générer des comportements pas toujours responsables

Y compris  par les effets écologiques, pollution, dégâts sur l’environnement, gaspillage des ressources naturelles. De fait, l’empreinte carbone du tourisme mondial est élevée, à 8% …Au point que l’organisation mondiale du tourisme en est réduite à multiplier les recommandations: prôner un tourisme responsable, durable...Le tourisme à vélo a beau lui aussi monter la pente à vive allure, ça ne compense pas les méfaits locaux. Mais quelle chance d’être écouté, quand on voit l’explosion des chiffres : nous sommes à 1,3 milliard de visiteurs internationaux…Or, il faut savoir qu’on a dépassé le milliard qu’en 2013…C’est-à-dire que le tourisme grimpe à l’allure de près de 80 millions à l’année ! C’est presque l'équivalent de la population d’un pays comme l’Allemagne.

La compatibilité de l’expansion du tourisme avec les normes climatiques, elle  est donc bien posée.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......