LE DIRECT
La Nouvelle-Calédonie pourrait se développer davantage en diversifiant son économie

La Nouvelle-Calédonie en quête d'un nouveau souffle économique

3 min
À retrouver dans l'émission

A la veille d'un référendum sur l'autodétermination, l'archipel tarde à se réformer.

La Nouvelle-Calédonie pourrait se développer davantage en diversifiant son économie
La Nouvelle-Calédonie pourrait se développer davantage en diversifiant son économie Crédits : Daniel Heuclin - Maxppp

Après la Guyane où vient de se rendre Emmanuel Macron, la Nouvelle-Calédonie entre sous les projecteurs de l’économie des outre-mers avec la réception à Paris d'une délégation d'élus de l'archipel. Ils participent au comité des signataires de l'accord de Matignon. Ces accords qui ont redéfini le statut de la Nouvelle Calédonie il y a près de 30 ans....Des accords qui ont abouti à un nouveau statut de cette collectivité d'outre-mer, avec programmation d'un référendum d'autodétermination. L'objectif était aussi de relancer l'économie locale. or, on a assisté à un essoufflement ces dernières années avec une baisse de moral chez les consommateurs d'après plusieurs enquêtes, chez les entrepreneurs, et d’une manière générale chez les jeunes, avec un taux de chômage de 38% , bien supérieur à ce qu’il est en métropole. On a associé un peu vite ce coup de déprime générale à la chute du nickel, mais il est remonté depuis. Le nickel est devenu l’industrie emblématique de Nouvelle Calédonie….A lui seul il génère plus de 92 % de l’export, il fait vivre directement quelque 2000 salariés, jusqu’à à 8 à 10000 emplois en incluant les emplois indirects...ce qui le rend incontournable ! Et comme l’Etat est lui-même actionnaire de la société Eramet, laquelle détient un rôle pivot dans la société d’exploitation du nickel, les prises de position de Paris sont capitales pour l’avenir de cette industrie, de ses employés et celle de l’île en général.

C’est justement pour échapper à la prédominance du nickel que la Nouvelle Calédonie parie sur la diversification.

Plus que jamais, Ce qui n’a rien d’original quand on voit le potentiel d’une île qui fait de la France la deuxième puissance maritime au monde, disposant de la plus vaste zone économique de l'outre-mer français. Le paradoxe, c’est que la Nouvelle-Calédonie, a priori fort bien placée dans les échanges Asie-Pacifique ne monte pas vraiment en puissance ! Que l’économie bleue, celle qui est liée aux ressources maritimes, de la pêche, comme de la réparation navale reste assez marginale ….Que les promesses liées à la bio-diversité, celles liées aux recherches du sous-sol remplissent surtout des rapports….Que les liens de Nouméa avec l’Union européenne semblent à certains observateur plus étroits qu’avec la France… Du coup, après une progression du niveau de vie dans les années 90…l’économie semble patiner. La pauvreté n'a pas reculé, les inégalités se sont creusées. Entre les deux, l’Etat assure des compensations financières, oui, mais sans résoudre les problèmes.

L'heure est aux proclamations de réformes dans la perspective d’aboutir un jour à "l’égalité réelle" avec les autres territoires...

C'est en partie l’enjeu des entretiens qui vont se dérouler cette après-midi avec le Edouard Philippe. Le scénario n’est pas simple : car d’un côté il y a un accord à peu près global des acteurs économiques et sociaux pour réformer notamment la fiscalité. De l'autre, il y a les échéances électorales avec un référendum sur l’autodétermination l’année prochaine .... De quoi ouvrir des options supplémentaires sur le futur économique de la Nouvelle Calédonie, mais sur fond d’incertitudes ! Le risque, c’est que des réformes jugées nécessaires soient renvoyées à plus tard, qu’elles soient retardées une fois de plus…Ce risque, il est bien réel du seul fait que les décisions doivent transiter par une foule d’acteurs locaux : gouvernement, congrès, sénat coutumier, présidents des trois provinces, des communes…

Question de gouvernance, dira-ton, qui fait dire que, en plus de l’éloignement, décidément, rien n’est simple sur le « Caillou ».

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......