LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le ministre des Finances portugais Mario Centeno pourrait succéder au néerlandais Jeroen Dijsselbloem à la tête de l'Eurogroupe.

Eurogroupe: quel candidat fédérateur pour les pays de la zone euro ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Les membres de l'Eurogroupe vont choisir un successeur au Néerlandais Jeroen Dijsselbloem.

Le ministre des Finances portugais Mario Centeno pourrait succéder au néerlandais Jeroen Dijsselbloem à la tête de l'Eurogroupe.
Le ministre des Finances portugais Mario Centeno pourrait succéder au néerlandais Jeroen Dijsselbloem à la tête de l'Eurogroupe. Crédits : Thierry Monasse - Maxppp

Un nouveau patron à la tête de l’Eurogroupe. C’est au menu de la réunion de cette instance qui regroupe les ministres des Finances de la zone euro. Plusieurs candidats sont en piste afin de succéder au néerlandais Jeroen Dijsselbloem.  Les jeux ne sont pas faits, mais c’est un Portugais qui pourrait rallier le plus de voix : Celui dont le profil semble le plus incarner le mélange d’expérience, de compétence, de vision aussi sur l’avenir des institutions et qui soit en même temps le plus apte à concilier les différences de position entre Européens et le FMI, le Fonds monétaire international, l'un des acteurs clés en cas de crise financière comme on l'a vu avec la Grèce. Un homme de conviction aussi, du moins pour l'Europe, qui croit dans son architecture monétaire,  et qui soit apte à pratiquer la  conciliation. Celui qui coche le plus de critères est, à ce jour, le Portugais Mario  Centeno, le ministre des Finances du Portugal. S'il est présent dans un gouvernement socialiste, ce cinquantenaire d'inspiration libérale étant sans étiquette il aurait l’avantage de susciter plus de consensus. Or, du consensus il en faudra afin d' aborder les prochaines  étapes de l’Union avec une série de réformes sur l’union bancaire, un peu enlisée, un probable fonds monétaire européen , voire l’éventualité de transformer ce poste en superministre des finances européens. 

Le choix porterait sur un candidat au profil équilibré afin de fédérer le plus d’états possibles 

Cela permettrait notamment à l’Allemagne et à la France de se rejoindre car entre Paris et Berlin, on n’est pas au diapason  sur tous les dossiers; ça s’est observé sous la présidence – qui se termine donc- de Jeroen Dijsselbloem, considéré comme un proche de l’ex ministre des Finances allemand, Wolfgang Schaüble. Yanis Varoufakis, qui avait été l’un de ses interlocuteurs, comme éphémère ministre des Finances grec, l’avait même traité de "marionnette de Schaüble". C’est que l’Allemagne dispose d’un grand pouvoir d’influence auprès de l’Eurogroupe, par son poids, les responsabilités qu’elle exerce au sein des mécanismes financiers européens, et qu’elle reste avant tout attentive au respect des principes d’orthodoxie budgétaire, de la réduction des dépenses et des déficits publics. Berlin s’est ainsi figé à plusieurs reprises en gardien d’un ordre monétaire et budgétaire que Paris voudrait faire évoluer.  C’est la nouvelle donne que voudrait introduire Emmanuel Macron en consolidant l'armature financière de l'Europe tout en conjuguant  les règles avec plus de solidarité. 

Mais d’autres candidats disposent d’un profil qui pourrait aussi convenir aux perspectives de réforme à la condition d'être en phase avec cette instance, l'Eurogroupe, qui est informelle

Ce n'est pas une institution officielle de l'Union , mais un  espace de dialogue entre les  ministres de finances des pays qui ont adopté l'euro. On parle budget, croissance, conjoncture, réformes, mais on ne prend pas de décision. Pour autant, ses membres influent considérablement sur celles que prend le Conseil pour les affaires économiques et sociales, et qui engagent l'Europe.  Dans ce rôle d'influence, les autres candidats, luxembourgeois, slovaque , letton, seraient tout à fait éligibles, mais nettement moins rassembleurs. Rassembler, c’est l’enjeu même de la réunion à partir d’aujourd’hui entre les ministres des Finances à Bruxelles.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......