LE DIRECT
La Chine et les Etats-Unis cristallisent les critiques pour cause de "concurrence déloyale". ses difficultés à faire respecter une concurrence loyale.

Les accusations de concurrence déloyale fusent à la 11ème Conférence de l'OMC

3 min
À retrouver dans l'émission

Les politiques commerciales de la Chine et des Etats-Unis pointées du doigt.

La Chine et les Etats-Unis cristallisent les critiques pour cause de "concurrence déloyale". ses difficultés à faire respecter une concurrence loyale.
La Chine et les Etats-Unis cristallisent les critiques pour cause de "concurrence déloyale". ses difficultés à faire respecter une concurrence loyale. Crédits : Juan Mabromata - AFP

sLes signes de tension s’accumulent à la 11 ème conférence ministérielle de l'OMC qui se termine à Buenos Aires. Après les vives critiques américaines contre le fonctionnement de l’OMC, c’est la Commission européenne qui a réagi sur les risques que ferait peser la réforme fiscale américaine sur les échanges économiques, puis un front commun des pays développés s'est constitué à  l'encontre de la concurrence chinoise. 

On assiste à un raidissement de part et d’autre.  A commencer par les Etats-Unis qui ont réitéré leurs critiques avant même l’ouverture de cette assemblée qui réunit 164 membres. En l’espèce que dit Washington ? Que cette instance, l’Organisation mondiale des marchés, qui est chargée de réguler le commerce entre les Etats,  outrepasserait ses prérogatives. Et ce que visent en priorité les accusations américaines, c’est en fait le tribunal de l’OMC, l’organe de règlement des différends. Il serait lent à prendre des décisions qui iraient plutôt en défaveur des intérêts américains. Elles empiètreraient sur la souveraineté américaine en matière anti dumping… Le problème est que sur ce chapitre, la plupart des Etats ne partagent pas la position américaine.  

On peut se poser la question de savoir si les Etats-Unis ne cherchent pas des prétextes pour affaiblir une organisation qui contrarie leur politique commerciale. Quand on se souvient de déclarations de Donald Trump durant sa campagne où il qualifiait l’organisation  de "désastre", on peut se poser la question. 

A tout le moins voulait-t-il  renégocier certaines clauses. Selon lui le temps est  venu de montrer du doigt les pratiques commerciales de la  Chine…Un pays revendiquant le statut d’économie de marché mais s’affranchissant allègrement  des règles qui  lui sont attachées. Autrement dit s’en prendre au particularisme chinois. 

Sur ce point les Etats-Unis ont des chances d'être entendus et même de parvenir à un front commun avec les pays développés qui, dans leurs déclarations respectives convergent pour faire pression sur la Chine. Pas nommément citée mais implicitement accusée de concurrence déloyale. On pense à la surproduction d'acier, la baisse des cours, et ses conséquences sur la plupart des pays.....Japonais, Américains et Européens se retrouvent ainsi unis dans ces dénonciations...

Unis contre la Chine, mais désunis l'instant d'après, car les Européens sont aussi montés au créneau sur la politique commerciale américaine...C’est qui ressort d'une  lettre de la Commission européenne qui brandit   le projet de réforme fiscale actuel dont certaines pièces ne seraient pas compatibles avec les engagements commerciaux des Etats-Unis en particulier avec les règles de l'OMC.  Les signataires de la lettre visent notamment les taux préférentiels que l’administration américaine se dit prête à accorder aux sociétés américaines qui rapatrieraient leurs bénéfices sur le sol américain. Du coup, ce serait aux Etats-Unis à devoir se mettre au clair avec les pratiques commerciales en vigueur.

Au risque de prendre à rebrousse poil une politique qui consiste à privilégier autant que possible les négociations commerciales bilatérales entre Etats, après avoir dénoncé les derniers grands accords négociés sous la présidence de Barack Obama.   

A ce compte-là, la Conférence de  l'Omc pourrait se réduire à ne conclure que des accords limités, des accords a minima, au risque de décliner un peu plus au fil des mois..

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......