LE DIRECT
Selon le président du COR, Pierre-Louis Bras, l'équilibre financier du système de retraites devra attendre 2037.

Retraites: Un rapport pour quoi faire ?

2 min
À retrouver dans l'émission

A l'heure où débutent les consultations sur la réforme des retraites, le Conseil d'Orientation sur les retraites (COR) présente ses perspectives financières.

Selon le président du COR, Pierre-Louis Bras, l'équilibre financier du système de retraites devra attendre 2037.
Selon le président du COR, Pierre-Louis Bras, l'équilibre financier du système de retraites devra attendre 2037. Crédits : Vincent Isore - Maxppp

Voilà une nouvelle pièce qui va alimenter le débat sur l’avenir des retraites. La présentation du dernier rapport du Conseil d’orientation des retraites. Il affiche des prévisions financières qui vont dans le sens d’une amélioration. C’est plutôt rassurant, mais à  condition de se montrer patient, car l’amélioration qui se dessine, c’est dans les projections qu’il faut la chercher : il est dit que l’on atteindra l’équilibre financier  en 2037. Il y a 6 mois, le même Conseil d’orientation de retraites reculait le pronostic à 2040. Avec cet écart de 3 ans seulement, on assisterait une amélioration. Mais on voit qu'elle est assez minime, elle est fort lointaine, elle est aléatoire : ça dépendra notamment des revenus d’activité des cotisants, et donc de la croissance, tout cela risque de bouger de semestre en semestre.  Pour l’heure, on reste abonné aux déficits : au moins apprend-t-on que le déficit global des régimes de retraites sera un peu moins profond que prévu en 2020.  Dont acte,  l’amélioration financière ne veut pas dire qu’on peut oublier les déficits.  

Or,  à chaque fois qu’apparaissent des déficits importants, des voix s’élèvent pour alerter sur la pérennité du système.

De tout côté, à travers des experts, des économistes, les partenaires sociaux qui gèrent les caisses de retraites, la Cour des comptes qui met en garde sur les risques de dérives, le Comité économique et social et environnemental, ainsi qu' un nouveau venu : le  Comité de suivi avec ces cinq membres.  Le tempo est assez bien rôdé. On les entend par intermittence…Un rapport sonne l’alarme, comme en 2014-2015 : On annonce dans la presse que les régimes de retraites Agirc et Arrco sont au bord de la faillite. Doublement du  déficit en un an !  Risque de voir ces régimes à sec si on ne fait rien. Comme ces caisses ne peuvent recourir a l’emprunt, il faut bien faire quelque chose. Sous la pression, Les partenaires sociaux  se rencontrent. Ils finissent par trouver un compromis au forceps. Le lendemain, on lit que le système est sauvé. Sauf que ce n’est que provisoire.  Tant que subsisteront les déficits, la question des réformes, de toute façon,  se posera.

Pourtant, la précédente ministre des Affaire sociales, Marisol Touraine, avait déclaré qu’après avoir sauvé la sécurité sociale, aucune réforme des retraites ne s’imposait.  Au moment  où elle s’exprimait, peut-être, ce qu’elle avait fait en octobre de l’année dernière, sur la base des réformes lancées sous le quinquennat Sarkozy, complétées en partie par son successeur, mais personne aujourd’hui n’imagine que l’augmentation mécanique du nombre de retraités avec les pensions qui leur seront servies pourrait  se faire sans passer par de nouvelles réformes. La réforme par points est l'une d'elle. Elle est en gestation.  

Du coup on a l’impression de réformes sans fin ! 

Et  Ce n’est pas surprenant au vu des sommes considérables qui sont brassées en direction du financement des retraites en France. C’est plus de 300 milliards qui sont en jeu, lesquels naviguent à travers plus de trente caisses, et une tuyauteries d’organismes issus d’une construction par empilements de dispositifs.  Elle remonte non pas à 1945 comme on l’entend dire souvent mais aux  régimes spéciaux dont certains ont plus de deux siècles d’existence….C’est donc toute une architecture qui, sous l’effet des changements démographiques et économiques est forcément appelée à s’adapter. Faut-il la  réformer ? Faut-il la transformer ?  Comment, à quel prix, à quel rythme, pour quels objectifs, cela c’est le vrai débat d’aujourd’hui.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......