LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'augmentation de la dette pourrait créer une situation explosive d'après Jean-Claude Trichet.

Derrière les confettis de la croissance, des guirlandes de dettes !

3 min
À retrouver dans l'émission

"Le pire des dangers serait celui de la complaisance" avertit l'ex-président de la BCE, Jean-Claude Trichet.

L'augmentation de la dette pourrait créer une situation explosive d'après Jean-Claude Trichet.
L'augmentation de la dette pourrait créer une situation explosive d'après Jean-Claude Trichet. Crédits : Daniel Roland - AFP

A Davos, le rendez-vous des grands patrons et des dirigeants politiques fait le plein des invités. Les représentants des principales organisations institutionnelles sont aussi de la partie. Notamment ceux du FMI, le Fonds monétaire internationale qui a distribué une série de bons points pour la croissance sans masquer des ombres au tableau.  Après la pluie des confettis multicolores de la croissance, il y a place aussi, en arrière-fond pour les guirlandes de dettes. ..De cet endettement qui n’en finit pas. C’est la question de la soutenabilité qui est aussi posée à la face de tous les dirigeants à Davos, qu'ils soient économiques, politiques  et financiers, car cette dette est plurielle : publique et privée. De cet endettement qui est pour quelque chose dans la dernière grande crise financière. La leçon de cette crise a-t-elle été retenue ? Jean-Claude Trichet, le prédécesseur de Mario Draghi à la Banque centrale européenne en doute : « On a continué après, au même rythme ». Est-ce bien raisonnable ? Dès que se profilera l’ombre d’une récession, les conséquences risquent d’être sérieuses car nos marges de manœuvres sont "limitées" ajoute ce banquier français. Elle le sont du fait que nos économies sont aujourd’hui dans une situation "plus vulnérable", dit-il, qu’en 2007-2008.  "Plus vulnérable"…C’est ainsi que s'exprime celui qui, en août 2007, a  réglé promptement le risque de déflagration financière en Europe en injectant 95 milliards d'euros. Il a dit, hier, son inquiétude devant une communauté d’hommes d’affaires et d’investisseurs, le temps  d'un colloque organisé à Paris par l'assureur-crédit Coface.  

Pourquoi cette inquiétude remonte-t-elle maintenant ? 

A vrai dire, elle n’a jamais disparu, elle n'a jamais été dissipée. Du reste l’épisode du "shutdown" aux Etats-Unis est là pour le rappeler. Quand le FMI salue la reprise économique,  il rappelle aussi la nécessité de se désendetter. Et de le faire, justement, quand les économies se portent mieux selon le proverbe que "c’est quand le soleil brille qu’il faut réparer la toiture".  Or, ce n’est pas ce qui s’est passé. L’endettement non seulement a augmenté mais il il s’est aussi considérablement alourdi au sein  des pays émergents. Cela laisse entrevoir d’autres scénarios possibles : le détonateur de la prochaine crise financière pourrait fort bien partir de là où on ne l'attend pas: d’un pays émergent, ce n'est pas exclu. D’autant plus que La liste est vaste de ces pays en manque de stabilité politique, et qui sont à la veille d’échéances électorales qui pourraient les déstabiliser... Incertitude aussi de la Chine, toujours en croissance mais au prix d’une  dette privée qui a énormément gonflé, prenant des proportions inquiétantes.

Pour autant nul ne sait où et quand se produira la prochaine crise financière...  

En revanche il y a la prise de conscience que cette année devrait signer la fin des politiques monétaires dites "accommodantes" qui ont accompagné la remise à flot des économies européennes. Les économies sont donc reparties mais elles ne sont pas sorties de l’endettement, loin de là...Au risque de  peser longtemps encore sur les politiques des Etats. D'où l'avertissement de Jean-Claude Trichet aux gouvernants: "le pire des dangers serait celui de la complaisance à l'égard d'une croissance qui est encourageante".

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......