LE DIRECT

Le Billet économique par Annabelle Grelier

3 min
À retrouver dans l'émission

Le CAC 40 a encore cette année enregistré des dividendes records : 56 milliards d'euros. En tête du classement on retrouve les banques , du jamais vu depuis la crise de 2008. Et si on pensait à nous ?

En 2016 les six principaux groupes bancaires français ont engrangé 23 milliards 500 millions d'euros de profits cumulés , ce qui est encore un peu plus qu'en 2015 et qui les ramènent au niveau de l'avant crise financière de 2008 . Elles ont de plus multiplié par trois leurs fonds propres , des résultats avec lesquels aucune autre banque européenne ne peut rivaliser. Tout ça grâce à la croissance française ? , Non , à la reprise économique ? Non plus , au taux bas ? encore moins...Non , si les banques françaises ont bien résisté aux trous d'air de la finance , c'est surtout parce qu'elles ont plus qu'ailleurs diversifié leur activité. Les banques françaises se sont diversifiées dans nombre de métiers peu ou prou éloignés de leur cœur d'activité ,.comme la location de voitures , la télésurveillance , la téléphonie mobile , l'assurance. Les banques françaises ont mis a profit leurs réseaux d'agences et leur portefeuille de clients pour vendre de plus en plus de produits.

Seconde raison de cette santé éclatante , la concentration du marché. Une particularité bien française , les cinq principales banques détiennent 81% du marché quand les 5 plus grandes allemandes n'en détiennent que 32%...

Bon pour notre économie ?

C'est sûr qu'il vaut mieux qu'elles soient en bonne santé qu'en faillite mais sans aller dans ces extrêmes , c'est vrai que leur santé éclatante et leur distributions de dividendes nous paraissent quelque peu insolentes , n'est ce pas ? Surtout quand on entend qu'elles mettent en chantier les restructurations pour négocier le virage de la digitalisation avec son lot de fermeture d'agences et de suppressions de postes...Des économistes vous diront que c'est tout de même une bonne nouvelle , que face à un nouveau choc elles seraient plus solides , et que nous devrions nous réjouir de la bonne santé du CAC 40 car ces dividendes ne font pas que prospérer les actionnaires , ces actionnaires réinvestissent dans d'autres entreprises plus petites , et que tout ça fait circuler l'argent , sauf qu'en y regardant de plus prés , on a vite fait d'entendre que les PME et l'économie réelle a toujours du mal à se financer et que ces fameux dividendes qui seraient réinvestis , ne le sont pas forcement dans l'économie française quand on sait que la moitié des dividendes sont versées aux investisseurs étrangers qui détiennent en moyenne 45% du CAC 40.

Et l'humain dans tout ça ?

Ce matin j'ai envie de dire merci à l’Éducation Nationale....oui , pour nous organiser la première semaine de l'économie sociale et solidaire à l'école. Elle commence aujourd'hui des maternelles au lycées dans huit régions de France et 25 établissements et elle a pour objectif de faire connaitre aux élèves les entreprises qui mettent l'humain au centre de l'économie , comme les coopératives ou les mutuelles...."L'idée est de faire savoir aux élèves qu'il y a d'autres formes d'entreprises, qui s'investissent socialement et qui ont des modes de gouvernance différents qui donnent leur place aux salariés en tant que décisionnaires", dit Juliette Perchepied, la déléguée nationale de l'Esper ...(Économie sociale partenaire de l'éducation de la République), qui fédère 46 organisations de l’Économie Sociale et Solidaire liées à l'école. "Notre principe est faire par la pratique davantage que par la théorie. On comprend d'autant mieux ses pratiques et ses valeurs- démocratie, égalité, lucrativité limitée et surtout l'importance de l'humain dans le projet- On l'expérimente et on le fait vivre aux élèves directement", explique Mme Perchepied....Alors merci Madame Perchepied...merci également de nous rappeler que l'économie sociale et solidaire , dont on ne parle quasiment jamais , représente 10% des emplois en France.

Chroniques

7H15
6 min

La Question du jour

Viols en Centrafrique: l’armée française empêche-t-elle la manifestation de la vérité?
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......