LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Matteo Renzi, 41 ans, arrivé au pouvoir en février 2014 sur un programme de  réforme a annoncé sa démission, tirant les  conséquences d'un référendum sur lequel il s'est totalement engagé.

Le Billet économique par Annabelle Grelier

2 min
À retrouver dans l'émission

Les Italiens ont massivement rejeté dimanche la réforme constitutionnelle qui prévoyait essentiellement de réduire les pouvoirs du Sénat, doté actuellement des mêmes pouvoirs que la Chambre des députés, ainsi que de limiter les attributions des régions et de supprimer les 110 provinces.

 Matteo Renzi, 41 ans, arrivé au pouvoir en février 2014 sur un programme de  réforme a annoncé sa démission, tirant les  conséquences d'un référendum sur lequel il s'est totalement engagé.
Matteo Renzi, 41 ans, arrivé au pouvoir en février 2014 sur un programme de réforme a annoncé sa démission, tirant les conséquences d'un référendum sur lequel il s'est totalement engagé. Crédits : jacopo Landi - AFP

Et si les Italiens avaient voté contre leur budget et l'occasion de rendre la politique plus vertueuse ?

Le scrutin portait sur une réforme constitutionnelle qui prévoit une réduction drastique des pouvoirs du Sénat, une limitation des prérogatives des

régions et la suppression des provinces, l'équivalent des départements français. C'est un peu comme si en France on avait proposé aux français de supprimer le Sénat ou au moins réduire la voilure et la réforme territoriale en même temps. Vu de chez nous avec le débat récurent sur l'utilité du sénat , on peut toujours se demander si le résultat aurait été le même ? Certes nous n'avons pas la même histoire. Concentrer les pouvoirs en Italie a une autre résonance, les mauvais souvenirs du fascisme ne sont pas si loin...Reste à savoir si la campagne menée par le Mouvement 5 étoiles était vraiment sur ce sujet là ou seulement une occasion de sortir Matteo Renzi du pouvoir et l'Italie de l'Europe cause de tous les maux selon les partis populistes et anti système.

Réduire la charge financière du Sénat ?

Il s’agissait d’en finir en effet avec la charge financière que représentent les 315 sénateurs italiens qui sont parmi les parlementaires les mieux payés de l’Union européenne – ils touchent une indemnité nette mensuelle de 15 000 euros. Avec cette réforme, Matteo Renzi proposait de ramener le sénat à 100 membres qui n'auraient plus touché d'indemnité spécifique en conservant seulement le droit à des dédommagements pour leurs déplacements à Rome et pour l’exercice de leur mandat. Un mandat de 5 ans qui devenait non renouvelable. Intéressant tout de même , cela pouvait être un moyen aux yeux des citoyens de rendre la politique un peu plus vertueuse ?

La démocratie coûte t-elle trop chère ?

11 425 € , c'est le montant net que touche, tous les mois, un sénateur français , pas si loin finalement du sénateur italien. Dans le detail cela fait 5 388 euros net en indemnités parlementaires et 6 037 euros net en indemnités représentatives de frais de mandat (IRFM).

A ces revenus personnels s'ajoutent : 7 548 euros brut pour l'embauche d'un à trois assistants et des avantages en nature : un accès gratuit à tout le réseau SNCF en première classe, 40 allers-retours en avion par an jusqu'à leur circonscription et le remboursement de trajets en taxi...

Alors c'est cher ou ce n'est pas cher ? en tous cas c'est souvent motif de colère en France pour une assemblée élue au suffrage indirecte, qui par son découpage surreprésente la France rurale, qui n'a pas le dernier mot sur les lois, qui ralentit en général les réformes et qui n'a pas voté le non cumul des mandats bref le supprimer est d'ailleurs dans les programmes des partis dit populistes et extrême... le Front National en tête. Mais du coup on se demande depuis le temps qu'on en parle si ce serait le bon moment de supprimer ce qui peut tout de même tempérer les ardeurs des députés. Peut être la vraie question serait de savoir combien coûte la démocratie ? et sommes nous encore prêts à la payer à ce prix ?

A. Grelier

Chroniques
7H15
7 min
La Question du jour
Nouvelle donne électorale : quel espace politique pour le Front National ?
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......