LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les opérateurs de l'audiovisuel en Europe cherchent à diversifier leurs sources de financement.

Le financement de l'audiovisuel public en Europe : un paysage éclaté

3 min
À retrouver dans l'émission

Les clés de financement de l'audiovisuel public en Europe sont de plus en plus modulables.

Les opérateurs de l'audiovisuel en Europe cherchent à diversifier leurs sources de financement.
Les opérateurs de l'audiovisuel en Europe cherchent à diversifier leurs sources de financement. Crédits : Olivier Corsan - Maxppp

A quoi ressemble aujourd’hui le paysage audiovisuel public en Europe ? Sous la pression des Etats qui sont engagés dans des processus de réduction de la dépense, il est partout demandé aux responsables audiovisuels de réaliser des économies. La chasse aux économies, elle se fait à tous les étages et sous toutes les formes possibles. On a souvent entendu celles qui ont frappé la BBC il y a quelques années, mais le phénomène est général. 

Refonte des organisations

L’Espagne en a fait pas mal de son côté. Mais ce à quoi l’on assiste fondamentalement, c’est à une refonte des organisations : la BBC l’a fait en regroupant les services, en Belgique la RTBF en décloisonnant radio et télévision, d'autres en  fusionnant des régies publicitaires, voire en fusionnant des orchestres comme cela s’est passé pour les deux ensembles symphoniques de la radio publique Südwestrundfunk outre –Rhin. Economies au niveau national et régional, c’est selon : ainsi de la puissante télévision bavaroise qui a fait le choix de la synergie radio Télé, web, en se lançant dans un schéma de media global. 

Autant de changements qui ont provoqué dans un premier temps des levées de bouclier, pétitions à l’appui, les groupes de professionnels touchés s’indignant des suppressions d'emploi et d’une perte de diversité. Pour quoi, si ce n’est quelques millions d’économies réalisées par projet. Mais parfois beaucoup plus : dans certain cas, ce sont 10 a 15 % d’économies qui sont réalisées à l’occasion de ces restructurations.

L’importance des restructurations est aussi tributaire des budgets qui dépendent de la redevance

La redevance audiovisuelle est majoritaire dans le paysage audiovisuel européen, mais fort inégale dans les ressources qu’elle permet de dégager.  Au podium, la redevance allemande qui produit quelque 7 milliards d’euros par an, quasiment le double de la France, pour alimenter une vingtaine de chaines  et trois fois plus de stations de radio.  Mais à chacun son modèle de taxe, forfaitaire ou pas, étendu à d’autres supports que la télévision,  ordinateurs, tablettes ou pas, il n’y a ni taux ni assiette commune d’un Etat à l’autre.  Parmi les taxes les plus élevées, en plus de l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark. En fait les clés de financement différent énormément, certaines peuvent être comprises dans l’imposition sur le revenu ou intégrées à la facture d’électricité. Les autorités  compensent comme elles peuvent la baisse des fonds publics par un recours à  la publicité plus ou moins massif.

Sans oublier les pays de l’Europe centrale et orientale où la faiblesse du pouvoir d’achat limite les rentrées de taxe audiovisuelle. C’est frustrant pour des pays comme la Bulgarie ou la Roumanie qui sont obligés de trouver des ressources publicitaires. Moins problématique pour la République tchèque, dont l'économie est plus prospère.

Pas de modèle unique de redevance audiovisuelle en tout cas

En revanche, pour diminuer les coûts, les Européens regardent aussi de plus en plus à l’extérieur des frontières et de plus en plus à travers des formes de rapprochement multiple;  ce peut être en  nouant des alliances avec des groupes audiovisuels étrangers pour économiser sur les coûts de production, ce peut être en participant à des plateformes dans la distribution de produits audiovisuels, ce qui va dans le sens du projet "télévision sans sans frontière" de la Commission européenne. 

On peut en imaginer toutes les conséquences financières au niveau des droits de  diffusion, droits d’auteur aussi. Un grand chantier ouvert à l'audiovisuel européen, qu'il soit public ou pas.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......