LE DIRECT
La mode pourrait augmenter sa résilience météo...

Le business de la météo-sensibilité

3 min
À retrouver dans l'émission

Les soldes ouvrent dans un contexte morose. Les ventes de textiles ont plongé, les stocks sont au plus haut. "La faute à la météo" selon les professionnels. Comme la mode, 70% de l’économie serait météo-sensible. De nouveaux services proposent aux entreprises de maîtriser l'aléa-climatique.

La mode pourrait augmenter sa résilience météo...
La mode pourrait augmenter sa résilience météo... Crédits : Josselin Clair - Maxppp

Je ne vous apprends rien en vous disant que la météo influence les ventes d’habillement, et je ne vous apprends rien non plus en vous disant que la météo a été …. pou… je veux dire peu clémente ces deux derniers mois. Petites robes, sandales, chemisettes en lin, l’apanage de futur estivant est resté en vitrine faute de chaleur et de soleil. Selon l’Institut français de la mode, les vente de textiles et habillement ont plongé de 3 à 14% en avril selon les lieux de vente.

En fait, la mode est un secteur météo-sensible, tout comme 70% à 80% de l’activité économique.

Des études le disent. La plus citée dans les articles ou les blogs sur la météo-sensibilité est une étude du département américain du commerce. Je ne l'ai pas trouvé sur internet mais cette météo-sensibilité de l'économie se comprend de façon intuitive. Si vous vendez du sel pour les routes et qu’il n’y a pas eu de gel l’hiver, comme cette année, vous perdez des ventes, pareil si vous vendez du bois de chauffage, ou de l’électricité. L’hiver doux représentera plusieurs dizaines de millions d’euros de chiffre d’affaire en moins pour ENGIE.

En revanche le printemps pou... peu clément peut apporter plus d'auditeurs à France Culture, car la radio est, elle aussi, météo-sensible! Si nous étions une radio commerciale ou une chaîne de télévision, nous pourrions potentiellement vendre la publicité plus chère quand il pleut.

Résilience météo et B to B climatique

L’aléa climatique n’est pas nouveau, ce qui l’est c’est le dérèglement. Le fait qu’on ne sache plus s’il fera froid en hiver et chaud en été, et l’écart entre le réel et la fameuse normale saisonnière.

Du coup, de nouveaux services aux entreprises sont en train d'apparaître -sorte de B to B climatique. Il suffit de taper "météo sensibilité" en mot clé et vous tomberez sur tout un univers d'entreprises qui proposent une aide à la gestion de l'aléa climatique.

  • par exemple, un indice de sensibilité météo qui vous permettra de savoir à quel point votre business est météo sensible...
  • des conseils pour je cite “prendre en compte la météo afin d’optimiser votre activité".
  • une autre de ces entreprises de service assure que “l’utilisation des prévisions météo permet d’améliorer les ventes de quelques pour cent”. 

Le trait est parfois un peu forcé pour attirer le chaland. Une conseillère en développement commercial cite une enquête menée auprès de ses entreprises clientes... et bien sachez que le risque météo est cité comme ayant un impact plus fort que la baisse de l’euro ou les cours du pétrole!

Quelle stratégie pour ne pas pâtir de la météo?

Cela passe par des stratégies de diversification géographique, produit, ou encore des assurances.

L'agriculture est avec l'énergie le secteur qui a depuis longtemps assuré ses arrières contre l'aléa-climatique. Aujourd'hui qu'il n'y a plus de saison, le besoin grandit et se fait plus précis. On peut par exemple acheter des assurances sur mesure, indicielles, qui permettent de s'assurer contre le risque d'excès de pluie. Au delà de tant de millilitres, la perte de chiffre d'affaire ou de marge sera compensée. Les professionnels du tourisme commencent à s'y intéresser, les parcs d'attraction notamment. La météo n'a plus à être une fatalité mais un risque qui se gère lit-on sur un blog lié à une de ces entreprises de B to B climatique.

Un risque qui se gère notamment grâce aux marchés financiers. On trouve sur le marché des investisseurs prêts à parier sur ces micro risques, ce qui permet d'assurer les entreprises. C'est le côté utile de la finance, il existe...

La finance au secours non pas du climat, mais de l’aléa climatique dans la gestion des entreprises . Un business qui a de l'avenir quand la météo est si... pou.. euh je veux dire peu clémente.

Chroniques

6H50
9 min

Les Enjeux internationaux

Afrique. Prochaine élection du président de la Commission : le réel pouvoir de l’Union africaine
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......