LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'essentiel du besoin de financement de l'Etat sert à faire "rouler" la dette, c'est à dire emprunter pour rembourser nos précédents emprunts

Menaces sur la dette française en 2017

3 min
À retrouver dans l'émission

En 2017, la France a prévu d'emprunter 185 milliards d'euros aux marchés financiers. Comment? Jusqu'à maintenant les taux n'ont jamais été aussi bas, mais l'élection présidentielle inquiète les investisseurs étrangers, qui évoquent ce qu'ils nomment un "risque Le Pen".

L'essentiel du besoin de financement de l'Etat sert à faire "rouler" la dette, c'est à dire emprunter pour rembourser nos précédents emprunts
L'essentiel du besoin de financement de l'Etat sert à faire "rouler" la dette, c'est à dire emprunter pour rembourser nos précédents emprunts Crédits : M.Viennot

L’humoriste Christophe Alévèque a fait de la dette française l’un de ses sujets de prédilection, dans cette vidéo en ligne sur le site de France Télévision, vous le verrez en pleine répétition avec le chanteur Renaud.

"Moi la dette elle m’a pris, je m’souviens un mardi", chante Renaud. En réalité, c’est le lundi et le jeudi que la France emprunte sur les marchés financiers.

Comment ça marche?

Tous les lundi après midi, la France emprunte à court terme, le 1er jeudi du mois à long terme, et le troisième jeudi du mois à moyen terme. Toutes les semaines la même scène se répète.

Dans le rôle des emprunteurs, les fonctionnaires de l’Agence France Trésor à Bercy, sont derrière leurs écrans. Ils vont observer comment la dette française se vend sur les marchés, j’ai pu assister à cette opération que l’on nomme une adjudication, qui dure 10 minutes environ et qui n’est rien d’autre qu’une vente aux enchères. Vous trouverez ici les détails de cette procédure.

Plutôt que d’aller voir les banques une par une et leur demander combien elles peuvent nous prêter et à quel taux, 17 banques sont mises en concurrence, toujours les mêmes. On les appelle des SVT, spécialistes en valeur du Trésor.

Généralement la France emprunte à coup de 8 à 10 milliards d’euros. Quand l'adjudication est lancée, les banques font leurs offres. Par écran interposé, elle indiquent le montant qu’elles souhaitent prêter et pour quel taux. L’Agence France Trésor choisira ensuite celles qui proposent le taux le plus bas.

A la fin de ce processus bien rodé, les quelques milliards dont la France a besoin pour financer ses dépenses courantes auront été transformé en plusieurs milliers de titre de dette, ce qu’on appelle des bons du trésor ou obligation souveraine.

Les banques qui en ont acquis les revendront alors à leurs clients (des investisseurs, des assureurs, des fonds de pension, d’autres banques ou banques centrales) qui eux même pourront le revendre, en racheter, etc…

Qui détient la dette de la France? Comme elle s'échange tout le temps, on ne sait pas précisément mais dans les grandes masses. 40% sont des investisseurs français, 60% des étrangers selon la Banque de France.

Vous retrouverez ici une longue enquête de Benoit Collombat sur l'Etat de la dette française.

Bientôt 100% du PIB

En dépit des efforts d’austérité, la dette française continue de grimper, car chaque année, les déficits du budget et des organismes sociaux vient l'abonder. De plus, il faut aussi emprunter pour rembourser les anciens emprunts qui arrivent à échéance, ce qui produit aussi des intérêt. La dette était de 1000 milliards d'euros en 2002, elle taquine aujourd'hui les 2000 milliards. Le seuil fatidique des 100% du PIB sera bientôt atteint, bien au delà des 60% fixé par les contraintes européennes.

Politiquement c'est un problème, mais financièrement aussi. Déjà parce que la charge de la dette représente actuellement le deuxième poste budgétaire de la nation. 42 milliards d'euros sont prévus en 2017, six fois plus que le budget de la justice.

Ensuite, parce que ce coût pourrait augmenter à l'avenir. Pour le moment, la France a bénéficié de conditions exceptionnelles sur les marchés. Les taux d'intérêt auquel nous empruntons n'ont jamais été aussi bas, ce qui a permis à la France d'économiser quasiment 4 milliards d'euros en 2015 et 2016.

Vous retrouverez ici un précédent billet à ce sujet: La finance aime toujours la France. Et un autre billet qui fait état de l'influence de cette dette sur la loi travail: Décryptage loi travail 5: les marchés financiers

L'an prochain, la France a prévu d'emprunter 185 milliards d'euros sur les marchés financiers.

Or ces marchés sont inquiets à lire les analystes financiers et la presse financière anglo-saxonnes. L'élection de Donald Trump les conforte dans l'idée que Marine Lepen peut arriver au pouvoir en mai. Certains dirigeants de fond spéculatifs appellent à parier contre la France.

2017, ne sera pas une année tranquille.

Chroniques
7H15
8 min
La Question du jour
Baisse des chiffres du chômage en novembre : bonne nouvelle ou écran de fumée ?
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......