LE DIRECT
Des centaines de châteaux, comme celui de La Mothe-Chandeniers dans la Vienne, pourraient être sauvés grâce aux contributions de milliers de particuliers.

Noël aux portes des palais, mais à quel prix ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Quand le mécénat se décline en milliers de contributeurs individuels.

Des centaines de châteaux, comme celui de La Mothe-Chandeniers dans la Vienne, pourraient être sauvés grâce aux contributions de milliers de particuliers.
Des centaines de châteaux, comme celui de La Mothe-Chandeniers dans la Vienne, pourraient être sauvés grâce aux contributions de milliers de particuliers. Crédits : infraredd

Il est encore temps de songer à  un cadeau de Noël qui ne sera ni revendu ni perdu. Une nouvelle forme de cadeau qui prend le chemin du parrainage. Ce peut être d'un monument, ou d'une partie de son mobilier, de ses collections. Diverses formules se sont développées depuis quelques années. Une manière, pour des particuliers, de devenir "parrains de Noël" en quelque sorte.

Qui n'a pas entendu parler des propositions venues du château de Versailles ? Parrainez un arbre, un tilleul, ou adoptez une statue dans le parc. Possible aussi d'adopter l'une des  étoiles de la voûte de l'église St germain, ou encore un fauteuil de l'opéra Garnier , voire un banc au muséum d'histoire naturel. Plus récemment, c'est la BNF, la Bibliothèque nationale de France, qui a relancé sa campagne de parrainage autour d'une centaine de tables de la salle Ovale qui est en cours de restauration.

Il est aussi possible de s'offrir un château, enfin une part de château, pour un billet de ...5O euros. 

C'est le pari lancé par une poignée de jeunes créatifs, qui ont lancé une agence digitale spécialisée dans la conservation du patrimoine culturel, Dartagnans. Créatifs et passionnés d'histoire, ce n'est pas incompatible, ils  ont fondé une plateforme de financement  participative.   Aujourd'hui le projet phare se situe dans la Vienne,  le château de la Mothe-Chandeniers dans la commune des trois Moutiers  Un superbe édifice mais qui menaçait ruine quand une association locale s'est constituée pour le sauver. Mais comment réunir suffisamment de fonds pour racheter le château ?  Il leur fallait réunir au moins 500 000 euros. En se rapprochant d'une association nationale, "Adopte un château" et en recourant à la plateforme Dartagnans, le projet a pris corps.  Et c'est ainsi qu'avec un don de 50 euros, une multitude de donateurs, de particuliers de plus de quatre-vingt-dix nationalités, sont devenus parrains du projet...7 500 actionnaires qui peuvent revendiquer une part d'une demeure romantique.  Quand on sait qu'il existe près d'un millier de châteaux à vendre, on mesure le potentiel ...  Un cadeau qui peut faire rêver à ce prix. 

Pour autant,  rien de magique dans cette opération. Passé les fêtes, il faudra continuer à engranger des fonds afin d'assurer l'intégralité des travaux de  restauration. Trois millions à débourser au bas mot. Et en contrepartie, pour ses contributeurs, plus de 18 000 attendus, un droit d'accès. Les voilà  donc  réellement aux portes du château.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......