LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Patrick Puy le 7 janbvier 2014, il était alors PDG d'Arc International

Patrick Puy, le sauveur de Vivarte?

3 min
À retrouver dans l'émission

Trois mois après avoir été nommé PDG de Vivarte, Patrick Puy vient d'annoncer le plan de restructuration de l'entreprise. Cessions, plans de licenciement, réorganisation: les syndicats parlent d'un démantèlement injustifié. Il se voit lui comme un sauveur. C'est ce qu'il m'a dit, sans complexe.

Patrick Puy le 7 janbvier 2014, il était alors PDG d'Arc International
Patrick Puy le 7 janbvier 2014, il était alors PDG d'Arc International Crédits : Jean-Pierre BRUNET - Maxppp

Le démantèlement de Vivarte a été annoncé en ce début de semaine par son PDG Patrick Puy. Etait-ce bien nécessaire pour sauver l'entreprise? C'est toute la question, et elle n'est pas facile à trancher.

  • Le groupe allait-il disparaitre entièrement et ses 16 000 emplois avec, sans cette restructuration?
  • Ou la vente de chacune de ses marques n'est-elle qu'un moyen de faire rentrer de l'argent dans les caisses au plus vite et "solvabiliser" un investissement qui s'avère de moins en moins rentable pour les actionnaires?

Aujourd'hui on en est là, à ces questions. Quand on la pose au PDG actuel de Vivarte, Patrick Puy, comme j'ai pu le faire le 23 janvier au téléphone, lui se voit clairement comme un sauveur et non pas comme le fossoyeur que les syndicats décrivent. C'est son passage chez Moulinex, dit-il, qui lui a ouvert les yeux sur le monde dans lequel il évolue maintenant.

"Avec Moulinex, j'ai découvert qu'il y avait des banques spéciales, des tribunaux spéciaux, des administrateurs judiciaires...".

Moulinex a depuis disparu, et Patrick Puy s'est fait alors une spécialité de la restructuration d'entreprises en passant ensuite par TDF, Smoby, Vogica, Spir Communication, Arc International.

"C'est difficile, mais je suis heureux et fier de ce que je fais, m'a t'il dit. Il faut être émotionnellement désimpliqué pour faire ce métier, mais si c'était douloureux pour moi, je ne le ferai pas. Annoncer des licenciements n'a rien de facile, mais c'est mon devoir de faire ça pour sauver l'entreprise".

Dans l'interview ci-dessous, il assimile son travail de manager de crise à celui d'un un médecin urgentiste.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

De son expérience de manager de crise, Patrick Puy en a fait un business. En 2004, il a créée un cabinet spécialisé dans le placement de manager de crise. Cabinet qui en 2013 a fusionné avec le cabinet Alixio créée par Raymond Soubie (ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy). Sur son site internet, Alixio Executive Management, se présente comme spécialiste du management de la discontinuité.

Pas de chiffres publics...

La difficulté dans ce dossier, c'est que les comptes de Vivarte ne sont pas publics. La société n'est pas cotée. Vous avez des chiffres qui circulent, surtout par les syndicats, mais vous ne trouverez pas de rapport annuel avec tous les chiffres sur le site de Vivarte. Depuis trois mois (au moins), la page espace presse, du groupe affiche un éternel: La page demandée "/fr/espace-presse" n'a pas pu être trouvée.

Depuis novembre (que je travaille sur le cas de Vivarte) l'espace presse est vide.
Depuis novembre (que je travaille sur le cas de Vivarte) l'espace presse est vide. Crédits : Marie Viennot

Pas d'information à disposition donc, il faut partir à la pêche. Voir ici, un billet qui fait le point sur Vivarte à la veille de Noël: Mauvais Noël pour les salariés de Vivarte

Les chiffres qui circulent ne sont cependant pas contestés par les actionnaires, mais ce n'est pas non plus une indication, car ces actionnaires, des fonds de distressed debt, c'est à dire des fonds spécialisés dans le rachat de dette d'entreprise en difficulté se mettent rarement en avant.

... mais ça ne va pas fort

Même s'il n'y a pas de chiffres publics sur les comptes de Vivarte, tout indique que le groupe fait face à des difficultés.

  • les chiffres qui circulent, évoquent une baisse du chiffre d'affaire de 10% en un an
  • l'Ebitda, qui mesure la capacité de l'entreprise a créer de la richesse est toujours positif, mais, d'après les documents qui m'ont été transmis, il a été divisé par 4 en deux ans,
  • pour avoir le bénéfice que fait l'entreprise, il faut ensuite retrancher de cet Ebitda, les intérêts des charges d'emprunts, et ça c'est ce qui plombe justement Vivarte.

Ceux qui ont tous les chiffres, et les bons, ce sont les juges du tribunal de commerce de Paris, puisque depuis cet été l'entreprise est placée sous mandat ad hoc, c'est à dire l'anti-chambre de la faillite.

C'est le précédent PDG, Stéphane Maquaire qui avait décidé de mettre Vivarte dans cette procédure, pour obliger les actionnaires, qui sont aussi les prêteurs de l'entreprise, c'est l'une des particularité de Vivarte, à accepter un nouvel écrasement de dette.

Voir ici un précédent billet: 22 000 salariés dans les mains des fonds vautours.

Or Stéphane Maquaire a été débarqué violemment par les actionnaires, remplacé justement par Patrick Puy.

C'était en novembre, et cela n'a pas ému outre mesure les politiques en campagne, que j'avais alors contacté, via twitter ou par téléphone via leur équipe de campagne. Si vous voulez savoir qui a répondu à mes sollicitations, ils sont deux. François Fillon qui n'est pas allé plus loin que la réponse intéressée, et Benoit Hamon, qui m'a transmis la liste de ses propositions pour lutter contre les fonds vautours. Voir ici: Pourquoi Vivarte ne fait pas la une de vos journaux.

Le plan de sauvetage de Vivarte prévoyait aussi des ventes de marques, des fermetures de magasins, mais il n'avait pas encore annoncé de plan de licenciement. Voir ici, le blog très fourni de la CFTC Vivarte.

Voilà pourquoi, les syndicats se sentent légitimes quand ils disent que le démantèlement annoncé ces derniers jours n'a qu'un seul objectif: maximiser les profits pour les actionnaires, ces fameux fonds vautours.

Faux selon Patrick Puy qui affirme que les actionnaires du groupe sont au contraire rincés et qu'ils vont l’être encore plus bientôt car il va leur imposer une nouvelle restructuration de dette.

Pour dissiper tous les doutes, ce serait intéressant de savoir sur quels indicateurs de réussite est fondée la rémunération de Patrick Puy. A-t-il un bonus, et sur quoi est-il indexé? Lors de notre conversation hier, il m'a glissé que lors de son passage chez Arc International, son bonus était lié à la vente de l'entreprise à des investisseurs. Et pour Vivarte?

Je lui ai posé la question... Réponse, "C'est privé". Dommage.

Marie Viennot

Chroniques
7H15
7 min
La Question du jour
Nucléaire : la fermeture de Fessenheim est-elle une décision politique, économique ou écologique ?
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......