LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affiches humoristiques dans les rues de Paris

Présidentielle : faisons les comptes

3 min
À retrouver dans l'émission

Le candidat et la candidate restés en lice vont pouvoir dépenser jusqu'à 22 millions 500 000 euros, qui est le plafond de dépenses autorisé pour être indemnisé à 47.5% par l'Etat. Où les auront-ils trouvé ?

Affiches humoristiques dans les rues de Paris
Affiches humoristiques dans les rues de Paris Crédits : ALEXANDROS MICHAILIDIS - AFP

Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont-ils les moyens de poursuivre leur campagne?

Leur arrivée au second tour n'est pas vraiment une surprise, il y a des chances qu'ils s'y soient préparés. Mais cette question est cruciale, car les deux dernières semaines de campagne sont les plus chères. Un meeting peut couter 500 000 euros, donc ça va très vite.

Les candidats sont libres de dépenser autant qu'ils veulent, mais s'ils veulent être indemnisés par l'Etat, ils doivent respecter les plafonds de dépenses.

  • Le plafond de dépense du 1er tour est de 16 millions d'euros.
  • S'ils ne dépassent pas les candidats se voient rembourser 47.5% de cette somme, soit 8 millions d'euros s'ils ont fait plus de 5% des voix, et 4.75% s'ils ont fait moins de 5%, soit 800 000 euros.

Généralement les candidats alignent leurs dépenses sur ces montants. Quand on consulte les comptes de campagne des candidats de 2012, c'est très net. On voit bien que les candidats qui n'espéraient pas faire plus de 5%, ont dépensé généralement 800 000 euros, c'est à dire le montant qui leur serait remboursé au final. C'est d'ailleurs pour cela que les sondages sont cruciaux pour les banques, car elles en tiennent compte pour le montant des prêts qu'elles accordent. C'est aussi pour cela que pour les candidats qui sont à la frontière des 5%, comme Nicolas Dupont-Aignan, c'est plus risqué et compliqué. En étant en dessous de 5%, le candidat de Débout la France ne sera remboursé que 800 000 euros. S'il a dépensé plus en pensant faire plus de 5%, ce sera pour sa poche. Mais contrairement à ce qu'on entend, les frais de campagne sont remboursés si on fait moins de 5%, mais seulement de 800 000 euros.

Vous trouverez ici un billet détaillé sur ces questions (à écouter autant qu'à lire :) Je me présente aux élections, combien ça coute?

En bleu clair les dépenses, en bleu foncés ce qui a été remboursé suite à l'analyse de la commission des comptes de campagne.
En bleu clair les dépenses, en bleu foncés ce qui a été remboursé suite à l'analyse de la commission des comptes de campagne. Crédits : Marie Viennot

En 2012, le Front National avait dépensé 8 millions 487 743 euros au premier tour selon la Commission des Comptes de Campagne, sachant que le remboursement maximum serait de 8 millions (tous les détails ici).

Mais le second tour, c'est autre chose... En 2012, les deux finalistes ont dépensé plus de 21 millions d'euros en tout (même plus pour Nicolas Sarkozy, qui du coup n'a pas été indemnisé, vous vous souvenez).

Pour le PS et les Républicains, financer la campagne jusqu'à ces montants n'a jamais été un problème. Ayant beaucoup de députés, ils touchent une subvention de l'Etat, qui leur permet de constituer une réserve de trésorerie, qui sert ensuite comme apport pour emprunter à la banque les millions manquants pour tenir la campagne de second tour.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen ne sont pas dans cette configuration. En Marche est un parti tout neuf, qui n'a donc jamais bénéficié d'aide publique, à part les 153 000 euros que met à disposition l'Etat pour les candidats à l'Elysée qui ont recueillis les 500 signatures. Quand au Front National, il n'a que deux députés, et se plaint en plus régulièrement de ne pas avoir accès aux prêts bancaires en France.

Financement En Marche, les dons

En Marche dit s'appuyer sur 6 millions et demi d'euros de dons de particuliers. Aucun don de personne morale n'est possible, c'est dans la loi, et les dons personnels sont limités à 4600 euros pour la présidentielle, et 7500 euros pour un parti politique, donc au maximum, quelqu'un qui soutiendrait vraiment Emmanuel Macron aura pu donner 20 000 euros depuis la création du parti il y a un an. Selon En Marche, 160 personnes ont donné plus de 5000 euros, la moyenne des dons étant de 50 euros.

Donc le socle d'En Marche, ce sont ces dons, qui en passant vont aussi couter à l'Etat puisqu'ils permettent de toucher une réduction d’impôt de 66%, comme tous les dons. Deuxième pilier, l'emprunt bancaire, fait en son nom pour 8 millions d'euros.

Au total, donc, En Marche dispose officiellement de 14 millions d'euros. C'est beaucoup pour un nouveau parti, mais c'est bien moins que les 22 millions dépensés par les candidats du second tour de 2012.

Financement Front National: emprunt russe et Jean-Marie Le Pen

Même chose pour le Front national. Le parti a l'habitude de lever 8 millions d'euros et à en croire Marine Le Pen c'est compliqué car les banques ne lui prêtent pas aisément. Elle avait en 2013 diffusé des courriers de refus. Du coup, Le Front national fait avec des emprunts à des banques russes, et un emprunt fait auprès... de Jean Marie Le Pen, pour un montant qui sur plusieurs années dépasse les 6 millions d'euros. Il y a aussi des enquêtes en cours, qui ont conduit à la mise en examen récente d'un proche de Marine Le Pen.

Mais comment passer de 8 millions à 14, 15, voire 22, pour faire comme les grands partis?

Même problématique pour ces deux candidats, qui vont sans doute faire de nouveaux appels à leurs sympathisants, à ceux qui n'ont pas encore donné. Possible aussi qu'ils fassent une campagne moins couteuse.

Comment auront-ils finalement levé, et dépensé, et auprès de qui. On le saura un jour, puisque les comptes seront rendus publics une fois qu'ils auront été épluché par la commission des comptes de campagne. Tout un chacun pourra se rendre sur place 36 rue du Louvre à Paris, ou faire une demande par mail pour les obtenir... mais ce sera bien après l'élection qu'on pourra faire toute la transparence.

Marie Viennot

Chroniques
7H15
6 min
La Question du jour
Quel regard les médias européens portent-ils sur les résultats du premier tour ?
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......