LE DIRECT
Le Triple A social a été relancé par la commission européenne ce mercredi depuis Bruxelles pour montrer que l'UE se préoccupe du social

A quand un triple A social?

3 min
À retrouver dans l'émission

La commission européenne a lancé cette semaine une série d'initiatives pour relancer l'Europe sociale. Socle européen, principes, textes législatifs doivent permettre d'atteindre ce que Jean-Claude Juncker nomme un triple A social. Le souci: rien n'est contraignant.

Le Triple A social a été relancé par la commission européenne ce mercredi depuis Bruxelles pour montrer que l'UE se préoccupe du social
Le Triple A social a été relancé par la commission européenne ce mercredi depuis Bruxelles pour montrer que l'UE se préoccupe du social Crédits : Alexandros Michailidis - AFP

Triple A, c'est la note la plus haute que les Etats peuvent espérer obtenir d'une agence de notation. Les agences notent la capacité de l'Etat à rembourser sa dette, et le triple A, c'est le 20 sur 20 qui permet d'emprunter aux marchés financiers à des taux intéressants. La France a perdu son triple A en 2012 et ça ne l’empêche pas d'emprunter à des taux très bas, mais ce triple A reste un Graal, un gage de bonne tenue des comptes qui rassurent les créanciers.

Le triple A social, c'est l'idée que comme ils le sont sur le plan financier, les Etats, et pourraient être notés en fonction de critères sociaux.

Le triple A social, n'est pas dans le programme d'Emmanuel Macron, il n'est pas dans le programme de Marine Le Pen. Il est dans le programme de... Jean Claude Juncker.

Le président de la commission européenne a lancé ce concept en 2014 à son arrivée à la tête de la commission. Cette semaine, il a remis ce triple A social tout en haut de son agenda et présenté ce mercredi 26 avril 2017, tout un tas d'initiatives pour montrer que l'Europe ne se désintéresse pas des questions sociales.

Le populisme se nourrit de fracture sociale, a expliqué le commissaire européen aux affaires économique Pierre Moscovici.

Nous devons regagner la confiance des citoyens a renchéri sa collègue chargée des affaires sociales, en citant explicitement la campagne électorale française.

Un triple A, c'est quoi?

L'UE méritera un triple A social, explique la commission dans l'un des très nombreux communiqués qui fait état de ce chantier, si elle promeut deux choses.

  1. la convergence des Etats vers des plus haut niveaux de prospérité et de bien être
  2. la convergence pour davantage d'égalité. Egalité homme femme notamment mais aussi égalité entre Etats.

Dans les faits, la crise financière a accentué les divergences au sein de l'Union Européenne, alors que la décennie 98-2008 avait été celle de la convergence. Voir ici un rapport de France Stratégie à ce sujet.

Il y a des domaines où ça va mieux, notamment dans l'éducation: 36% des européens ont un diplôme d'enseignement supérieur, contre 22% en 2000. Mais sur le chômage, le chômage des jeunes notamment, les écarts se sont creusés, entre le nord et le sud.

Autre indicateur intéressant, celui des dépenses sociales qui montre que l'écart se resserre entre les pays de l'ouest et de l'est, car les pays de l'est ont augmenté leurs dépenses d'éducation et de santé, mais se creuse, là encore avec les pays du sud. En Grèce notamment, les dépenses d'éducation ont chuté de 33% entre 2009 et 2013.

Et plus concrètement?

Que propose la commission pour que l'Union Européenne puisse espérer atteindre un triple A social?

C'est un grand chantier. La commission européenne a lancé des concertations avec le Parlement Européen, les syndicats, la société civile, et les Etats membres pour mettre sur pied un socle européen des droits sociaux.

Pour le moment on a les têtes de chapitres:

  • égalité des chances sur le marché du travail,
  • conditions sociales et de travail équitables
  • protection sociale

Cette semaine la commission a aussi fait des propositions très concrètes, notamment celle de créer un congé paternité de deux semaines... Mais il n'y a rien de contraignant, les Etats restent maitre du social chez eux.

L'idée d'un SMIC européen est de plus en plus évoquée, mais elle se heurte à la volonté des Etats membres qui ne veulent pas perdre leur avantage compétitif sur les salaires.

Un blocage que pourrait aider à effacer un triple A social s'il était réellement pris au sérieux.

  • Imaginez que des agences de notations notent réellement les Etats en fonction de critères sociaux et de bien être.
  • Imaginez ensuite que les taux d'intérêts auquels ces états empruntent soient liés à cette note.

D'un pont tendu entre finance et social, il y aurait peut être, qui sait, matière à faire bouger les lignes...

Marie Viennot

Chroniques

7H15
7 min

La Question du jour

Chômage, marché du travail : quel est l’impact des délocalisations ?
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......