LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Aux Etats-Unis la présidente de la Fed rend régulièrement des comptes au congrès Américain.

Trump et la Fed: cuisine et dépendances

3 min
À retrouver dans l'émission

En campagne, Donald Trump a pris pour cible la présidente de la Fed, Janet Yellen, accusée de laisser les taux d'intérêt trop bas pour favoriser Obama. Maintenant que la Fed va remonter ses taux, que va-t-il dire? C'est un nouveau test du hiatus entre les propos du candidats et ceux du Président.

Aux Etats-Unis la présidente de la Fed rend régulièrement des comptes au congrès Américain.
Aux Etats-Unis la présidente de la Fed rend régulièrement des comptes au congrès Américain. Crédits : JIM LO SCALZO - Maxppp

La réunion est ô combien attendue. La Fed, qui détermine la politique monétaire des Etats Unis va augmenter ses taux d'intérêts, la décision sera annoncée mercredi soir, mais c'est quasiment acquis...

NB: en fin de billet, un point sur les billets de Noël et vos contributions à des idées de sujet.

Comme ça, ça peut vous paraitre anodin, mais ça ne l'est pas, car depuis la crise financière les taux n'ont fait que descendre, ils sont passés de plus de 5% en 2007 à 0.25-0.5% aujourd'hui.

Ces taux définissent la valeur de l'argent. Ils sont très bas parce que depuis presque 10 ans, le temps passe vite, la banque centrale américaine, comme celle du Japon ou d'Europe, cherche à relancer la machine économique.

Or si elle envisage de les remonter maintenant, c'est parce que ça va mieux. La croissance est là, le chômage est bas. Ca va mieux. Et ça va même encore mieux depuis que Donald Trump a été élu.

Même s'il y a beaucoup à dire sur les personnes qui ne cherchent plus de travail (voir tweet ci-dessous) et un précédent billet: Les dessous (peu chics) du plein emploi américain.

Reflationnery effect

Comment Donald Trump peut-il avoir un effet sur l'économie alors qu'il n'a pas encore pris les rennes du pouvoir et n'a encore rien fait voter? C'est la magie de l'économie... la seule perspective de voir appliqué son programme de baisse d’impôt et de grands travaux fait souffler un vent d'euphorie sur les marchés qui n'ont retenu que le versant positif de son programme.

Dow jones, Nasdaq, S&P 500, tous les indices boursiers sont en hausse car on anticipe une hausse des profits pour les entreprises américaines.

Après des années d'inflation quasi nulle, la seule perspective du programme de Donald Trump inverse la vapeur, ce qu'on peut appeler un "reflationnery effect". Ce qui fait d'ailleurs, les affaires de la Fed, car la banque centrale veut augmenter ses taux depuis un an, mais à chaque fois, Janet Yellen, sa présidente s'est ravisée de peur de casser la reprise naissante.

Ce qui lui a valu d'ailleurs d'être prise pour cible par le candidat Donald Trump. Ecoutez le, lors d'une interview à Bloomberg il y a un an. Il accuse Janet Yellen de maintenir les taux d'intérêt bas pour favoriser OBAMA, et parle de la "Poor person", qui va lui succéder arriver à la maison blanche.

"Janet Yellen pour des raisons politiques garde les taux d'intérêts tellement bas, que celui qui va arriver à la Maison Blanche, le pauvre gars, peut avoir de vrais problèmes".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le pauvre gars, donc finalement c'est lui, il ne le savait pas encore. Quant aux vrais problèmes qu'il évoque à la fin sans jamais rentrer dans le détail, on verra s'il les agite encore maintenant qu'il est président élu. C'est un sujet potentiel de conflit avec sa majorité républicaine, on verra ce que cela donne.

C'est aussi un nouveau test du hiatus entre les propos du candidat en campagne et ceux du président à venir.

Les billets de Noël!

J'enregistre plusieurs billets pour la période de Noël. J'ai choisi une thématique financière entre Noël et le jour de l'an, car vous savez que moi j'aime la finance!!

Je parlerai notamment des attaques de hackers sur les établissements financiers, de plus en plus fréquentes et efficaces, de la dette de la France en 2017, des taux négatifs, et, année d'élection oblige, du coût financier des campagnes électorales.

Pour une des chronique, j'avais proposé aux auditeurs de me proposer des sujets, j'ai reçu pas mal de réponses, j'en ferai d'ailleurs un billet spécial le 21 décembre, car il n'y a que des idées intéressantes, dont certaines relèvent plus de l'étude économique que de l'article, or je sais que des économistes nous écoutent.

J'ajoute donc une idée venue de vous, dans le sondage que je vais lancer aujourd'hui via twitter: attention roulement de tambour...

  • Sujet France suggéré par les auditeurs: le montant des aides directes et indirectes aux entreprises....
  • Sujet Europe suggéré par moi: Où en est la Grèce
  • Sujet mondial: Quels ont été les effets concrets du scandale des panama papers?

Résultat du sondage lundi 19 décembre et diffusion du billet, la veille de noël, le 23 décembre! Joyeux Noël

Chroniques
7H15
6 min
La Question du jour
Lutte contre la ségrégation scolaire : a-t-on la solution ?
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......