LE DIRECT
13 nov 2013, Twitter entre en bourse. L'action côte 45$/ action, 16$ aujourd'hui

Twitter a 10 ans, l'âge du doute

4 min
À retrouver dans l'émission

Le premier tweet a été posté il y a dix ans exactement. Alors que l'entreprise ne fait toujours pas de bénéfice, et qu'elle plafonne à 300 millions d'abonnés, son avenir est incertain. Rachat? Disparition? Lente érosion? Contribution volontaire comme Wikipedia? Participeriez-vous?

13 nov 2013, Twitter entre en bourse. L'action côte 45$/ action, 16$ aujourd'hui
13 nov 2013, Twitter entre en bourse. L'action côte 45$/ action, 16$ aujourd'hui Crédits : Lucas Jackson - Reuters

Twitter est-il en train de mourrir? La question peut sembler hors de propos pour ceux qui utilisent ce réseau social qui permet d'envoyer des micro-messages de 140 signes, et de relayer d'autres contenus plus longs. Tous les médias utilisent Twitter, le réseau a été un outil déterminant lors des printemps arabes, il alimente régulièrement la polémique politique, il est devenu incontournable, alors qu'il n'a que 10 ans.

Ci dessous, le premier tweet posté par l'un des créateur de Tweeter, Jack Dorsey, qui n'a alors que 29 ans. "Je suis en train d'installer mon twttr".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le site sera ouvert au public quelques mois plus tard, en juillet 2006. Voir ici les premiers tweets, quand le site était en test.

Aujourd'hui, Twitter n'est toujours pas à l'équilibre économique. En 2015, il a réalisé un chiffre d'affaire de deux milliards deux cent millions, et perdu 521 millions d'euros. Qu'une entreprise des nouvelles technologies fasse des pertes, cela n'a jamais été un problème tant qu'il y a des investisseurs pour croire en elle ; Amazon a mis des années avant d'être rentable, et Facebook qui va aujourd'hui si bien était donné moribond il y a quatre ans (voir ici un article du Figaro datant de 2012).

Le problème de Twitter, c'est qu'il y a un doute persistant sur son modèle économique. Ce doute s'exprime concrètement par la baisse du cours de l'action twitter. Côtée depuis l'automne 2013, l'entreprise a perdu les deux tiers de sa capitalisation boursière en un an.

Problème de gouvernance

L'un des trois co-fondateurs de Twitter, Jack Dorsey en a repris les rênes depuis cet automne. Il en avait été écarté en 2008, car il était jugé trop dilettant, accusé notamment "de passer trop de temps à faire du yoga et prendre des cours de dessin pour devenir styliste, en plus de son diplôme de masseur certifié", rapporte [les Echos ce matin](http:// http://www.lesechos.fr/la-releve-2016/edition-2016/021780501168-a-dix-a).

Les bien-faits de la méditation n'ayant pas encore été évalués en Bourse, sa capacité à être un bon chef n'est pas levée pour tous. Mais ce qui inquiète le plus les investisseurs, ce sont les va-et-vient permanents à la tête de l'entreprise. En janvier dernier, 4 vice présidents, soit presque la moitié de l'équipe de direction, ont démissionné. Or quelques mois plus tôt, alors qu'il était encore le PDG de l'entreprise, Dick Costolo, déclarait :

"On a de super chefs, qui travaillent ensemble avec une stratégie claire et commune".

Depuis cette déclaration, 16 cadres de haut niveau ont quitté l'entreprise, Dick Costolo a été remplacé, et la stratégie de Twitter a changé une nouvelle fois. Voir [ici un article du Wall Street Journal](http:// http://www.wsj.com/articles/twitter-posts-loss-amid-user-growth-concerns-1455140113) en anglais sur ces changements de direction permanent, et ici un article de Slate sur ces problèmes de gouvernance.

Jack Dorsey sera peut être le sauveur de l'entreprise, un peu comme Steve Jobs (lui aussi revenu à la tête d'Apple qu'il avait créé après en avoir été évincé) mais reste une question plus fondamentale : y-a-t-il réellement quelque chose à sauver?

Des tweets à impact limité

La capacité de Twitter a faire des profits dans l'avenir reste sujette à caution. Pour le moment l'entreprise tire l'essentiel de ses revenus de la publicité. Si vous êtes utilisateur, vous aurez remarqué l'incursion des tweets sponsorisés , mais pour ce réseau social, plus que pour d'autres, se pose la question de l'efficacité de ces publicités. Déclenchent-elle réelement un acte d'achat? Impossible de savoir avec précisions. ON sait en revanche, que quand on a rien à vendre, mais juste de belles émissions à proposer à la réécoute, comme France Culture, ou un beau billet économique version multimédia à proposer à la lecture chaque jour, comme ici, une recommandation sur Facebook va déclencher 15% d'audience, contre 1% pour Twitter.

Enfin, ce qui a toujours fait la valeur d'un réseau social, c'est la croissance du nombre des ses abonnés et leur activité. Or, malgré ses 320 millions d'abonnés, Twitter ne joue pas dans la cours des grands (Facebook revendique 1,3 milliards d'utilisateurs), et surtout depuis janvier, il perd des abonnés alors que d'autres réseaux sociaux, Instagram notamment, en gagnent. Sur Twitter, on doute de Twitter,  comme l'illustre ce tweet qui met en graphiques des fuites sur la baisse des émissions journalières de tweets.

Quel avenir pour Twitter?

Twitter reste avant tout le réseau social des journalistes, des professionnels de la communication et des politiques. Voir ce jour, [la revue des Idées de Jacques Munier](http:// http://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-des-idees/le-journal-des-idees-lundi-21-mars-2016) qui relate un article du Panorama des idées dans lequel les tweets de Manuel Valls sont passés à la loupe. Pour les journalistes, Twitter est, selon moi, une alternative à l'AFP et offre une ouverture internationale et décentralisée à l'information. Voir ci-dessous par exemple ce tweet, qui montre une photo de l'avion du Président Obama atterrissant à La Havane.

D'où cet avenir possible qu'esquissent certains. Que Twitter, comme Wikipedia trouve son financement à travers un système de donation volontaire (voir ici un article du Monde (abonnés) sur les campagnes de collectes annuelles de Wikipedia, et voir ici le rapport annuel de Wikimedia France avec en page 62 les éléments financiers qui rapportent 400 000 euros de dons de particuliers)

Si ce modèle devenait celui de Twitter, on saurait alors vraiment si tous ses utilisateurs y trouvent une utilité. Personnellement, je contribuerais. Et vous?

Chroniques

6H50
9 min

Les Enjeux internationaux

Afrique. Élections diverses sur le continent. Les échecs et les réussites de la démocratisation.
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......