LE DIRECT
En privilégiant la concertation, le gouvernement espère déminer la rentrée sociale

Une rentrée sociale au profil incertain

3 min
À retrouver dans l'émission

L'édition 2017 va t-elle reproduire le cycle habituel des mobilisations syndicales ?

En privilégiant la concertation, le gouvernement espère déminer la rentrée sociale
En privilégiant la concertation, le gouvernement espère déminer la rentrée sociale Crédits : Bertrand Guay - AFP

La véritable rentrée sociale se joue maintenant et beaucoup d’observateurs s’interrogent sur l’édition 2017: Va-t-elle reproduire le cycle habituel des mobilisations syndicales ?

On peut dire que les jeux sont ouverts entre ceux qui, de la CGT à La France Insoumise, sont partis sur des mots d’ordre de mobilisations avec des manifestations prévues en septembre et puis ceux qui pensent qu’il y a plus à gagner d’aller jusqu’au bout de la concertation engagée par le gouvernement Philippe. D’un côté, ceux qui ne croient pas à la sincérité du gouvernement d’adopter des réformes de progrès social … De l’autre, ceux qui estiment que certaines pièces de la feuille de route sociale seront positives, sinon acceptables. Ceux-là, à l’image de FO, répètent qu’il faut attendre la sortie du programme finalisé pour se prononcer… Autant dire quelques jours encore à patienter !

Le gouvernement, malgré le recours aux ordonnances, aura tout fait pour éviter de donner l’impression de passer en force. C’est le sens de la concertation qu’il a lancée tout l’été. C’est la raison pour laquelle il compte bien réussir là où le précédent avait échoué avec la loi travail. La méthode expérimentée à la fin du printemps a fonctionné quasiment tout l’été. Méthode consistant à associer les partenaires sociaux à une série de réformes à venir, à le faire de manière très encadrée. C’est comme cela que l’on a vu se tenir des dizaines de réunions, mais sur un mode avant tout technique. Au bout de quoi personne, parmi les négociateurs, ne semble en mesure de dire quelle sera la teneur finale des réformes.

Quels que soient en tout cas les épisodes qui caractérisent chaque rentrée sociale, on observe une constante : c’est le chef du gouvernement qui monte au front !

Comment donc parvenir à dépasser ces clivages répétitifs, C’est le défi du gouvernement issu des élections. On verra rapidement s’il réussit à imprimer, au bout de sa méthode, une dynamique nouvelle sur le terrain social.

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......