LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Stéphane Le Foll, Alain Juppé et Manuel Valls à Bassens

Valls, la philo et les professionnels (par Frédéric Says)

2 min
À retrouver dans l'émission

Avec le départ de Christiane Taubira du ministère de la Justice, remplacée par Jean-Jacques Urvoas, ce n'est pas la gauche qui disparait du gouvernement. C'est l'individualité politique.

Stéphane Le Foll, Alain Juppé et Manuel Valls à Bassens
Stéphane Le Foll, Alain Juppé et Manuel Valls à Bassens Crédits : Stéphanie Brossard - Radio France

Sans doute inspiré par la matinale d’hier sur France Culture, le gouvernement s’est mis ces dernières heures à la philosophie, avec cette question : "Qu’est-ce que résister quand on gouverne ?" Vous avez 4 heures. Manuel Valls a pris moins de temps hier, lors de ses vœux à la presse, pour disserter :

« résister ce n’est pas proclamer, c’est se confronter à la réalité du pays ».

Une thèse qui répond bien sûr à l’anti-thèse énoncée la veille par Christiane Taubira, vous savez dans ce tweet de démission : « parfois résister c’est partir ».

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Alors comme dans tous les devoirs de philosophie faits dans l'urgence, tout cela est un peu binaire. Thèse, antithèse, pour une fois François Hollande n’a pas fait la synthèse. La conclusion de ces 48 heures politiques est là : au gouvernement, le doute, cartésien ou pas, n’a plus sa place, surtout quand il est exprimé à haute voix.


Est-ce à dire que le gouvernement est aligné comme un seul homme ?_

On n’en est pas loin. C’est d’ailleurs peut-être l’enseignement qui n’a pas été assez relevé après l’arrivée du nouveau ministre Jean-Jacques Urvoas, succédant à Christiane Taubira.  On a beaucoup dit que c'était la dernière vraie figure de gauche d'un gouvernement de droite - les deux assertions étant aussi fausses l'une que l'autre -, mais on a peu évoqué l'autre singularité que l'ex-ministre emporte avec elle : une forme de liberté individuelle, celle qui lui permettait de discourir pendant 45 minutes en se passant des fiches écrites par d’autres, en émaillant ses discours de citations littéraires et non d’éléments de langage préparés à Matignon. Une forme d’artisanat de la politique, en somme, où tout est fait maison, pas à la chaîne, et donc pas toujours aux normes certifiées. Risqué, à l’ère du tweet et de l’info continue…

Fini l’artisanat. La gauche, à laquelle on a souvent fait le procès de l’amateurisme, s’est donc cette fois-ci dotée d’un gouvernement de professionnels… Froids, techniques, précis, ne prenant aucun risque.

Alors il y a toujours quelques fortes têtes, comme Ségolène Royal, en contradiction récurrente avec son premier ministre, ou quelques cadres chenus, comme Jean-Yves Le Drian, Michel Sapin ou Laurent Fabius, qui, au prix de leur fidélité ou de leur expérience, ont pu se ménager des zones d’autonomies. Le nouveau gouvernement est 100 % Hollando-Vallsiste, les postes régaliens à des personnes de confiance -  uniquement des hommes désormais.

Le reste ? Aux jeunes loups, technos, qui prennent soin de ne jamais trop s’écarter de la ligne. Même si des ministres comme Axelle Lemaire ou Annick Girardin tranchent par leur spontanéité... Au gouvernement, on préfère désormais les forts en thème aux forts en gueule.

Chroniques
8H18
22 min
L'Invité(e) des Matins (2ème partie)
Politique et numérique : les connexions dangereuses ?
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......