LE DIRECT

24 heures "quel temps fait-il ?" : sale temps pour l'écologie politique

2 min

L'environnement est un thème difficile à porter par les partis politiques, et la crise économique a amplifié ce phénomène.
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/fd394ffa-0b53-11e5-9c6d-005056a87c89/838_rtx1f2zn-layout-comp.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Manifestation de militants des Verts allemands" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/fd394ffa-0b53-11e5-9c6d-005056a87c89/838_rtx1f2zn-layout-comp.jpg" width="800" height="533"/>
Manifestation de militants des Verts allemands Crédits : Wolfgang Rattay

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

L'élection du premier chef d'Etat écolo de l'Union Européenne (le letton Raimonds Vejonis) contraste avec la situation française où l'écologie semble devenir la mal aimée du débat politique. En début de semaine, deux études révélaient le désintérêt croissant des français pour les questions environnementales. Selon un sondage IFOP-Atlantico, la protection de l'environnement est tout à fait prioritaire pour 36% des sondés loin derrière le chômage, la santé, l'éducation, la fiscalité, la dette. Autre sondage pour le compte de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) : près d'un sondé sur quatre ne se sent pas engagé par la préservation de l'environnement.

Daniel Boy, chercheur au CEVIPOF, explique que "jamais l'environnement n'a joué les premiers rôles" dans le choix des électeurs à l’exception de la période 2006-2010 qui commence par le film d'Al Gore sur le réchauffement climatique, se poursuit par le Grenelle de l'environnement puis s'achève par l'échec du sommet de Copenhague.

Simultanément la crise économique s'est amplifiée et aujourd'hui encore, l'on constate que les personnes les moins préoccupées par l'environnement se trouvent parmi les plus modestes et les chômeurs.

C'est le drame pour les défenseurs de l'écologie en politique : la défense, la préservation, l'amélioration de l'environnement ne rime pas avec croissance et développement économique alors même qu'ils peuvent être créateurs d'emplois et de richesses. Manque de pédagogie ? Sans doute. Jusqu'à la nomination de Ségolène Royal, l'environnement semblait être une variable d'ajustement pour François Hollande. En juin 2012 Nicole Bricq perd son portefeuille au bout d'un mois à cause de la pression des lobbies pétroliers affirme Le Monde. En juillet 2013 Delphine Batho est débarquée pour avoir critiqué l'insuffisance de son budget. Neuf mois après Philippe Martin est donc remplacé par l’actuelle ministre.

Quant à Europe Ecologie Les Verts, à en croire un sondage Odoxa-Le Parisien publié le 5 avril dernier 63% des sondés ont une mauvaise image du parti, 52% le trouvent "sectaire", 54% "pas courageux" et 68% "loin des préoccupations des français et pas crédibles".

Dès lors se pose la question de l'écologie en politique. Ces idées doivent-elles au coeur du projet d'un parti et en inspirer ensuite son programmes économique, social ou sociétal ? Ou bien, au-contraire, les partis "traditionnels" doivent-ils verdir leur idéologie ?

Cliquez sur ce bandeau pour accéder à tous nos programmes sur le climat

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/b55a400d-0add-11e5-9c6d-005056a87c89/838_fc-libe-queltemps-248x83.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Bandeau de renvoi opé Quel temps fait il" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/06/b55a400d-0add-11e5-9c6d-005056a87c89/838_fc-libe-queltemps-248x83.jpg" width="650" height="217"/>
Bandeau de renvoi opé Quel temps fait il

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......