LE DIRECT

De la Fraternité dans le débat public

2 min

Les frères Joel et Ethan Coen présideront donc le jury du prochain festival de Cannes et à lors de cette annonce mardi, le directeur général du festival Thierry Frémaux nous a rappelé les grandes fratries qui ont fait l'histoire du cinéma : les Lumière, les Taviani, les Dardenne... C'est pour nous l'occasion de réfléchir à l'idée de fraternité, une notion très présente dans le christianisme et l'islam, ravivée par les Lumières, reprise en étendard par les franc-maçons et la pensée républicaine au point d'en constituer une partie de la devise.

La liberté se défend tous les jours ? C'est pour elle que des millions de français sont descendus dans les rues les 10 et 11 janvier car c'est bien elle qui était attaquée à Charlie et au supermarché casher: liberté de la presse, liberté de conscience.

L'égalité se conquiert jour après jour. Tant qu’elles prévaudront, il y aura toujours des soi-disant imams ou des soi-disant émirs pour prêcher la haine en prétextant ces inégalités.

Pour protéger nos libertés et conquérir l'égalité, le pouvoir politique dispose encore de quelques outils pour cela. Aujourd'hui de nouvelles mesures sécuritaires doivent être annoncées en conseil des ministres suivies demain d'un séminaire gouvernemental sur le "vivre ensemble" pour parler école, politique de la ville, lutte contre les discriminations.

Mais la fraternité ne se décrète pas et ne se légifère pas. Et pourtant, elle est un présupposé indispensable à la liberté et à l'égalité. La fraternité prépare le terrain à l'égalité car elle permet d'accepter l'autre, dans ses croyances, ses opinions, ses orientations sexuelles et à les respecter tant qu'elles nous respectent. C'est elle qui a animé Lassana Battili, cet employé de l'Hypercasher naturalisé mardi soir en présence de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve et qui lui a fait dire "je n'ai pas sauvé des juifs j'ai sauvé des hommes" .

Elle prépare aussi le terrain à une politique sécuritaire responsable pour que cet impératif de sécurité n’empiète pas sur nos libertés. Déléguer et réserver l'usage de la force à l'Etat pour éviter que chacun ne se fasse justice par lui-même oblige les forces de l'ordre à mener leur mission avec cette idée de fraternité à l'esprit, c'est la définitation même d'un Etat de droit et d'une police républicaine. C'est sans aucun doute ce qui animait les 3 policiers morts la semaine dernière, dans leurs derniers instants.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......