LE DIRECT

François Hollande a trouvé comment sauver son quinquennat !

2 min

Une partie du monde a les yeux rivés sur François Hollande. Il l'a dit hier à l'Elysée entouré notamment de Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve mais aussi d'Alain Juppé Jean-Claude Gaudin Martine Aubry et Anne Hidalgo dans un esprit d'union nationale : "la France sera au rendez-vous".

Au rendez-vous en Irak aux côtés de la coalition contre l’Etat islamique ? Non, au rendez-vous du championnat d'Europe 2016 de football organisé en France. Hier, le président de la république organisait en effet un déjeuner avec les maires des villes-hôtes et les principaux responsables français du football. Pour François Hollande, "la France doit montrer son énergie", "c'est une chance pour la France" et cet évènement doit la "rendre heureuse et fière ».

Etre fier, c’était aussi le message de Manuel Valls qui a demandé hier aux journalistes d'arrêter le "France bashing" et qui promet pour son discours de politique générale mardi un message "d'optimisme". Le Premier ministre regrette "le tableau trop noir que les uns et autres sont en train de dépeindre" et « le regard cruel porté sur notre pays »... C'est vrai, pourquoi être pessimiste alors que le chômage et les déficits augmentent, que la croissance s'effondre, que le Secours Populaire publie des chiffres toujours plus inquiétants sur la pauvreté en France, qu’un député souffre de phobie administrative, que le Président de la République est conspué par certains de ses anciens ministres, par son ancienne compagne, par son ancien conseiller politique qui l'accuse de "purification ethnique".

En attendant de bonnes nouvelles dans les jours à venir, l'exécutif compte donc sur l'euro 2016 de football pour relancer l'économie et regonfler le moral des Français. Pari à double-tranchant, regardez le Brésil humilié chez lui à la dernière coupe du monde : la croissance y est en berne et Dilma Roussef pas sûre d'être réélue. Regardez la coupe du monde 98 en France, ce fut une réussite sportive et populaire qui avait galvanisé les français. Mais surtout, le chômage reculait rapidement avec une croissance à 3,7%.

Alors que François Hollande vient d'atterrir à Bagdad, à 3 jours de la conférence de Paris sur l'Irak, à 4 jours du vote de confiance à l'Assemblée, à 6 jours de sa conférence de presse, n'oublions pas que les compétitions sportives ont ceci de commun avec la politique étrangère : quand elles ont un impact positif sur l'opinion ce n'est jamais pour bien longtemps.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......