LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Manu fait de la résistance

2 min

Et si la droite allemande n'avait pas la France ? Et si la gauche française n'avait pas l'Allemagne ? Mais sur qui pourraient-ells bien taper pour faire plaisir à leurs militants ? Lundi soir par exemple, lors d'une conférence de presse à Prague, Manuel Valls a répondu à Angela Merkel : "la France mène des réformes pour elle-même" . La veille dans Die Welt dimanche la chancelière y était allée fort jugeant "insuffisantes " les réformes budgétaires lancées en France et en Italie. Manuel Valls a aussi rappelé que la CDU tenait aujourd'hui congrès à Cologne et que cela n'était peut-être pas étranger à ce durcissement soudain du discours de la chancelière. Soudain car lors de la visite officielle de Manuel Valls à Berlin au mois de septembre, Angela Merkel s'était dite "impressionnée " par les réformes lancées Manuel Valls. Comment ces réformes "impressionnantes " sont-elles devenu "insuffisantes " ? Parce qu'il y a congrès et qu'Angela Merkel seule candidate à sa succession veut faire mieux qu'en 2012 quand elle avait recueilli 97,94% des voix. Rien de mieux que taper sur les doigts de la "Krankreich" (un jeu de mots entre Krank "malade" et Frankreich "la France") comme l'écrit la Bildzeitung. Mais Manuel Valls aussi a un congrès en juin 2015. Le PS est bien moins à son aise que la CDU et le Premier Ministre moins populaire au sein de son parti qu'Angela Merkel.Rien de mieux qu'une petite "tension amicale " avec l'Allemagne comme dit François Hollande à défaut d'une "confrontation " comme le demandait Claude Bartolone il y a un an. Bien sûr, impossible pour Manuel Valls d'aller aussi loin que Jean-Luc Mélenchon sur twitter "Maul zu frau Merkel" (fermez là madame Merkel) ou sur son blog après son dialogue tendu sur France 2 jeudi dernier avec la députée européenne CDU Ingerborg Grässle "cette caricature de boche de bande dessinée. Du Jacques Villeret dans le rôle d’Apfelstrudel de Papy fait de la Résistance en moins drôle et même très glacial !" Le Premier ministre n'en est pas encore là. "Manu fait de la résistance" ce sera terminé dès demain de retour à Paris pour défendre la loi Macron, ses assouplissements et ses réformes structurelles, son message si doux aux oreilles de Bruxelles et Berlin. Pas sûr, en revanche, qu'une Merkel réélue avec un score de maréchal à la CDU et toujours très populaire dans son pays sera plus conciliante avec la France. Si Mamy fait de la résistance, il sera toujours temps pour Manuel Valls de remettre l'uniforme bleu horizon pour le préparer le prochain Congrès du PS.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......