LE DIRECT

Pour l'instant rien ne se passe comme prévu à l'UMP

9 min

Un retour "stratosphérique" en 2015. C'étaient les éléments de langage sarkozystes : un retour par le haut une fois passées toutes les élections intermédiaires du quinquennat mais au lieu d'un retour stratosphérique pour le pays en 2015, nous avons eu droit à un retour au raz des pâquerettes pour le parti dès 2014.Au premier meeting à Lambersart, Nicolas Sarkozy promet la valse des vieilles étiquettes, droite, centre et gauche tout en faisant le plein chez la droite forte. Il en appelle au rassemblement le plus large qui soit puis finit par laisser le public siffler Alain Juppé à Bordeaux et il s'en vante jeudi soir à Nîmes en souhaitant "un parti où, quand la salle n'est pas d'accord, elle le dit" ce qui fait dire Alain Juppé - selon le Canard Enchaîné - "je ne resterai pas à n'importe quel prix dans un parti qui est en train de devenir une secte, avec un gourou à sa tête" .Rien ne se passe comme prévu, Estrosi Morano Karoutchi NKM ont désavoué leur champion à propos du mariage pour tous, à l'inverse le chiraquien François Baroin estime que la disparition de l'UMP est "l'évolution naturelle de la formation gaulliste" et qu'elle va "dans le sens de l'Histoire" . Au début, en off , les proches de Nicolas Sarkozy tablaient sur un score de 85% (comme en 2004), puis 70% et maintenant 60%. Désormais prudent, Nicolas Sarkozy rappelle publiquement que seule compte la victoire.Rien ne se passe comme prévu, quoi que… Hervé Mariton a confirmé , bosseur et bûcheur, constant et clair sur le mariage gay dont il souhaite l'abrogation, un score à deux chiffres serait un vrai succès pour lui. Tout aussi constant sur la loi Taubira Bruno Le Maire ne veut lui ni l'abroger ni la réécrire. Ferme mais pas agressif, le techno devenu bateleur a tenu jeudi soir à Fréjus son 95ème meeting. L'auto-proclamé "énarque défroqué" s'est frotté au terrain et à Nicolas Sarkozy. A partir de 20% des voix, il devient l'un des hommes forts de la droite.Pour l'instant donc, rien ne se passe comme prévu. Et pour la suite ? Le vote électronique ouvert ce soir à 20 heures permettra-t-il d'éviter les fraudes et les dysfonctionnements ? Nicolas Sarkozy l'emportera-t-il dès le premier tour comme il l'envisage ? Les adhérents de l'UMP donneront-ils quitus à celui qui veut la fin de l'UMP ?

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......