LE DIRECT

L'après régionales est déjà là

3 min

En politique il faut anticiper, toujours avoir un coup d'avance...

echec
echec Crédits : France Bleu - Radio France

Même quand la situation est confuse et très incertaine comme l'est l'issue du second tour des régionales, dimanche.C'est la raison pour laquelle la campagne électorale s'est scindée en deux dans l'entre deux tours...D'un côté, les débats s'organisent au niveau régional entre les différents candidats. Ce qui ne veut pas dire, pour autant, qu'il y a une régionalisation des thématiques de campagne...En témoigne ce qui se passe en Ile de France entre Claude Bartolone et Valérie Pécresse.Ils sont au coude à coude. Personne ne peut dire qui va l'emporter. Ce qui les pousse à s'invectiver avec une rare violence."Nous ne voulons pas d'une Ile de France comme la Seine Saint Denis de Bartolone", s'emporte Valérie Pécresse. On a là une allusion très claire au métissage des populations de ce département...Ce à quoi le candidat socialiste a répondu, mercredi soir, lors d'un meeting, à Créteil, que son adversaire de droite faisait "la danse du ventre aux électeurs du FN à grand coup de race blanche"...Outre le fait que tout ça n'est pas très élégant, on voit bien, là, qu'on reste sur des thématiques de campagne très nationales...On a donc, d'un côté, un faux semblant de régionalisation. Et puis de l'autre, une campagne de l'après-régionales qui s'organise, déjà, en vue de l'élection présidentielle dans un an et demi...A gauche, c'est Manuel Valls qui est à la manoeuvre. Très présent médiatiquement, alors qu'aucun candidat ou presque ne veut le voir à ses côtés dans les régions... Il continue à scander, à qui veut l'entendre, qu'il faut tout faire pour battre le FN. Car il apparait, d'ores et déjà, que c'est uniquement autour de cette thématique là que pourra s'opérer le rassemblement de la gauche, en 2017...A droite, c'est plus compliqué pour Nicolas Sarkozy. Lui, ce qu'il anticipe, c'est le grand déballage qui s'annonce après le second tour...La relative faiblesse du score des candidats centristes et "Les Républicains", dimanche dernier, a montré, très crûment, que c'est désormais le FN qui siphonne les voix de la droite pour faire gonfler ses scores...Ce qui laisse augurer, quoiqu'il arrive dimanche soir, d'un débat électrique autour de la stratégie qui consiste à courir derrière les thématiques du Front National...C'est pourquoi Sarkozy essaie d'anticiper, ce matin, dans une interview au journal Le Figaro, les accusations dont il fera l'objet à partir de lundi prochain. Il annonce vouloir réunir un Conseil National du parti, en février, pour définir la ligne...La droite menace d'exploser en deux familles irréconciliables. Et il veut tenter, au moins pendant quelques semaines, de maintenir un semblant d'unité...Marine Le Pen, quant à elle, joue sur les deux tableaux à la fois. Elle continue la campagne au niveau régional. Elle a notamment participé à un débat télévisé face à Xavier Bertrand, mercredi soir.Mais elle se projette également dans l'après. C'était tout le sens du meeting organisé hier soir, salle Wagram, à Paris, avec toutes les têtes de listes régionales de son parti.Il n'y a qu'elle qui a pris la parole sur l'estrade pour dénoncer "une campagne orchestrée par l'Elysée et Matignon contre le Front National...C'est qu'elle n'est pas sûre de remporter, dimanche, une, deux, trois ou quatre régions. Ce sera peut être zéro au bout du compte. C'est ce que laisse entrevoir, en tous cas, un certain nombre d'enquêtes d'opinion... Alors face à l'incertitude, elle aussi lance déjà la campagne de l'après. Sur la thématique du FN seul contre tous, du FN face au système, anticipant la frustration que pourrait ressentir ses électeurs, dimanche soir.Elle leur dit déjà : Ne vous inquiétez pas. Le rendez-vous le plus important n'était pas celui-là. Le rendez-vous le plus important, c'est dans un an et demi, en 2017...

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......