LE DIRECT

Les élections régionales, ça intéresse quelqu'un ?

3 min

Beeeeeeeen. Pour l'instant, pas vraiment...A commencer par les médias français...Ils s'en fichent, mais alors...

Les futures capitales régionales
Les futures capitales régionales Crédits : Pool

Autant que du livre du ministre des finances, Michel Sapin, sorti l'an dernier. Livre qui s'intitule "l'Ecume et l'Océan" et qui en 6 mois s'était vendu à hauteur de 350 exemplaires.Depuis. Ca n'a pas décolé. On en a d'ailleurs trois exemplaires au service politique de France Culture, qu'à l'époque l'éditeur nous avait adressé. Si ça vous intéresse, je vous les cède volontiers...Bref. Revenons à nos moutons, les élections régionales. Les médias, pour le moment, s'en fichent, vous disais-je...Pour vous en convaincre, je vous invite à taper "elections régionales" dans Google. Et vous activez le petit onglet "Actualités" qui est censé répertorier tous les articles parus récemment sur la question.Et qu'est-ce qui apparait ? Une série d'articles sur les élections régionales, certes, mais celles qui viennent d'avoir lieu... en Russie!Eh oui. Je vous l'apprend peut-être. Des élections régionales viennent de se dérouler en Russie. Pas de surprise, c'est le parti Pro-Poutine, Russie Unie, qui l'a emporté. Très largement, l'opposition a été laminée. Rien de neuf sous le soleil... Mais sur les élections régionales en France dans Google Actualités ? Rien ou presque...On a bien un peu parlé des Verts de la Région Nord Pas de Calais Picardie qui ont décidé de faire bande à part, le week-end dernier, avec le Front de Gauche.Mais c'était essentiellement pour parler de cette divergence croissante entre les Ecolos et le Parti Socialiste au niveau national... Parce que pour le reste, la candidature de Sandrine Rousseau, tête de liste Europe Ecologie les Verts dans le Nord Pas de Calais Picardie, ça vous parle ? Vous la connaissez vous Sandrine Rousseau ? Je vous la présente à l'occasion et on organise une petite matinale sur France Culture ? Non ? Vous vous en fichez, c'est ça ?... Bon, c'est pas gagné...Et pourtant on devrait s'y intéresser aux élections régionales. C'est dans moins de 3 mois!...Et puis on en a fait tout un foin. Avec la réforme territoriale... et la loi NOTRe, discutées au Sénat, à l'Assemblée, puis au Sénat, puis à l'Assemblée... Et tout ça pour quoi ? Pour que vous refusiez d'inviter Sandrine Rousseau dans la matinale de France Culture? Franchement Guillaume. C'est pas sérieux!...Bon. Vous me direz, nos responsables politiques ne semblent pas non plus beaucoup s'y intéresser...François Hollande n'a quasiment pas augmenté le budget des régions. Ca reste autour de 30 milliards d'euros, dix fois moins qu'en Allemagne... Au PS, il n'y qu'une chose qui les préoccupe, c'est combien ils vont en perdre. Ou plutôt combien ils vont pouvoir en préserver. Deux, peut-être trois...Au Front National, la seule question est de savoir à quel point elles seront un tremplin pour Marine Le Pen. Et on fait campagne sur un seul thème : l'immigration...Chez Les Républicains, c'est aussi l'immigration qui semble au coeur des préoccupations. Ils vont en discuter, ce matin, au siège du parti, et essayer de déterminer une position commune sur la question. Bon. Ce sera difficile vu qu'il n'y a ni Juppé, ni Fillon, ni Le Maire. Juste Sarkozy et ses amis...Ah si! Nicolas Sarkozy, le week-end dernier au Touquet a fixé comme priorité les élections régionales. Si si. C'est la priorité, il a dit. Mais dans le même temps, il a fait un lapsus malheureux et révélateur.Au lieu de dire "Le Touquet", il a parlé du "Bourget", en référence au célèbre discours de campagne de François Hollande en 2012, montrant ainsi qu'il ne pense qu'à une chose : sa revanche en 2017...Eh oui, les régionales, tout le monde s'en fiche. Car la seule élection qui vaille en France, c'est la présidentielle. C'est l'élection reine. Ou l'élection roi, comme vous voulez... La centralisation jacobine a la vie dure. Et on n'a coupé la tête de Louis XVI en 1793 que pour mieux perpétuellement le réinstaller sur le trône, comme un acte de contrition. C'est un peu notre "rocher de Sisyphe" à nous, français...Et dans ces conditions, les régionales, comme les départementales ou les municipales, ne sont considérées que comme des tests avant l'élection suprème. D'ailleurs, ne les désigne-t-on pas communément par cette appellation : Ce sont des "élections intermédiaires" ?!!!... tout est dit...

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......