LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Bruno Le Maire : jours de contrastes en Sarkozie

2 min

Splendeur et misère des politiques, ce pourrait être le titre du livre que Bruno Le Maire publie aujourd’hui chez Gallimard, un livre écrit au jour le jour, et composé d’une multitude de tableaux, qui vont des sommets européens aux hangars agricoles, de Sarkozy en fulgurance à Sarkozy qui délire dans un français hasardeux, devant une brochette de ministre qui font oui-oui avec la tête …

Il y a dans ce livre des chefs d’état, et des petites souris qui empêchent de dormir le locataire du ministère de l’agriculture, des hublots d’avions, des trajets en voiture, la passion de conquérir le pouvoir et celle de ne pas le perdre alors qu’approchent les élections, de grandes tirades et de minuscules arrière-pensées, des stratégies, et des tactiques à deux balles.

L’auteur observe et rapporte ce qu’il a vu et entendu, en conservant une distance qu’on a du mal à définir une fois finies les quatre cent pages. Est-il cruel, est-il charmé, impitoyable ou sous influence, les deux mon Président.

Le Maire fait partie des intellos de la politique, de ceux qui, comme disait le général, se font une certaine idée de la France, de l’action, et de leur personne, mais on ne sait pas comment il juge le petit théâtre qu’il nous livre au jour le jour, en vrac, quasiment sans y toucher.

De Sarkozy, qui le fascine et l’agace, on ne sait s’il privilégie les fulgurances, elles existent, ou les pétages de plomb caractériels et grammaticaux, ils sont légions, les visions planétaire ou les caprices d’enfant roi, la lucidité ou l’autosuggestion, le courage ou la fanfaronnade.

Il y a les deux, et il y a lui, à la première personne, qui trouve le temps d’acheter une raquette de ping pong à son fils entre deux réunions, et qui prend soin de son écriture, sans apprêt, mais avec précision…

Ceux qui aiment la politique y trouveront leur compte et leurs désillusions. Leur compte car la petite souris Le Maire les amène là où se prennent les décisions. Leurs désillusions car il est aussi le notaire de ce qu’on reproche aux politiques, leur courte-vue, leurs contradictions, leurs mesquineries.

Et lire ce livre de coulisse tout en suivant le débat sur le mariage à l’assemblée fait une drôle d’impression. On y retrouve un grand sujet, de grands concepts, et le même petit théâtre dérisoire, où l’on peut dire le lendemain le contraire de ce qu’on soutenait la veille. Laurent Wauquiez qui réclame avec fougue un référendum, même s’il expliquait dans un livre, avec la même ardeur, que le référendum était impossible. La gauche qui s’appuyait sur la rue pour contester la réforme des retraites mais qui rappelle aujourd’hui que le pouvoir ne dépend pas du nombre de manifestants…

Envie de couper le son, et de le monter.

C’est comme ce livre. A chaque page l’envie de le poser, et le désir d’en reprendre une rasade. Ce doit être ça le goût de la politique. Un appétit contradictoire, au bord de l’indigestion, et c’est la saveur sucrée-salée de ces « jours de pouvoirs ».

L'équipe
Production
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......