LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Elysée : la semaine de vérité ?

3 min

La politique est-elle devenue une corrida futile, ou l'absence de grand dessein conduit-elle à ce que des anecdotes prennent des allures d'affaire d'Etat ? Tout un week-end à courir derrière un certain Depardieu, tout un week-end à réveiller la passion démodée du Pacs selon Sainte Christine Boutin : comme le chante Francis Cabrel, à propos des corridas précisément : « Est-ce que ce monde est sérieux » ?

Donc Gérard Depardieu. Sa réception par Vladimir Poutine a fait l’ouverture des 20 heures du week-end, avec même un emballement, quand Brigitte Bardot a menacé, elle aussi, de devenir Russe pour sauver deux éléphants lyonnais. En regardant ces séquences, et en nous souvenant qu’il y a trois on débattait gravement de l’importance existentielle de « l’identité nationale », on parvenait à une étrange conclusion. L’identité nationale est un sentiment important, puisqu’il est gravé sur les monuments aux morts de toutes les villes et tous les villages de France, mais il pèse moins qu’un taux d’imposition, et que deux pachydermes.

Deuxième sujet, l’injonction de Vincent Peillon à l’école Catholique, à propos des manifestations de dimanche prochain contre le mariage homosexuel.

Pendant tout le week-end, le débat officiel a consisté à savoir si la guerre scolaire était ou non rallumée, comme si le sujet du mariage nous renvoyait à 1984, et non pas à 1997, c'est-à-dire au débat sur le Pacs. Comme si la montée en ligne de Mme Boutin, sur l’affaire Peillon, n’était pas un coup de revenez-y de cette fameuse controverse ayant opposé une supposée France de droite, unanime, à une prétendue France de gauche, unie comme les doigts de la main, comme si les divergences sur le mariage ne passaient pas en travers des camps eux-mêmes.

Pourquoi ces caricatures ? Sans doute à cause d’un flottement. Faute de grive on mange du merle. Faute de ligne affirmée on force le trait. Même si le budget a été l’occasion de procéder à des arbitrages clairement socio-démocrates, à moins qu’ils ne soient carrément socio-libéraux, le gouvernement parait avoir du mal à assumer ses choix, ou ses non-choix, et donne le sentiment de louvoyer entre ses adversaires de droite et ses adversaires de gauche. De faire de la comm comme on passe de la pommade, en attendant que sa politique donne enfin des résultats tangibles sur le chômage, ou n’en donne pas…

Tout cela crée un certain climat.

Il se pourrait pourtant que l’actualité de la semaine contraigne l’Elysée et Matignon à sortir du bois. Jeudi, si les partenaires sociaux ne s’entendent pas sur le marché du travail, c’est l’état qui devra trancher, et qui sera forcé de se découvrir.

Et si dimanche prochain les manifestations anti-mariage sont importantes, il faudra passer quand même, en prouvant son autorité, ou faire machine arrière, et confirmer sa fragilité.

Dans un cas comme dans l’autre, alea jacta est, le pouvoir est au pied du mur.

L'équipe
Production
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......