LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Sous les pavés, la France

2 min

Ou bien c’est une mode, et ça passera l’année prochaine, ou bien c’est un message monté des profondeurs du pays : l’année 2013 a en tout cas été marquée par le récit, et le succès, d’espèces de Claude Levi-Strauss en pataugas. Des marcheurs censés avoir découvert un pays sous le pays. Ils ont arpenté la France à pied.

Jean Lassalle est un député atypique, et pas seulement pour sa fidélité à François Bayrou. Déjà, voici quelques années, il avait observé une grève de la faim pour sauver une entreprise de sa circonscription. Cette année, il s’est donc mis en tête d’aller de villages en villages, et de villes en villes, à la rencontre d’une espèce méconnue, les Français.

Axel Kahn est quant à lui un généticien célèbre, et il a fait la même chose, pour d’autres raisons.

Ils ont ramené les mêmes observations et elles rejoignent, au bout du compte, les images saisies par le photographe Raymond Depardon. Celles de gens dont on ne parle jamais, qui souffrent souvent, derrière une espèce de mur de verre, mais qui vivent aussi leur vie, à l’écart, leurs solidarités parfois, leurs solitudes aussi.

Au-delà des témoignages multiples, aussi nombreux que les pas des grands randonneurs, une même réalité se dégage. Celle d’un pays méconnu, la France.

Le constat est violent sur le plan politique, et souvent souligné. Il dit que les élites comme les appellent ceux qu’on qualifie de populistes, sont coupées de la France réelle, qu’elles vivent dans une tour de contrôle qui ne contrôle plus rien, qu’elles tranchent à côté de la vie. En clair la France d’en haut ne saurait même pas que la France d’en bas existe.

Pourtant, à y regarder de plus près, la mise en cause des politiques par le récit des marcheurs, même si elle est justifiée, n’est pas la seule leçon de cette redécouverte.

Les décideurs décident peut-être à côté de la plaque, mais quelle est donc cette fausse France qui s’opposerait à la vraie, celle d’Axel Kahn ou de Jean Lassalle, ou même de Jean Christophe Ruffin dans son livre « Immortelle randonnée ».

Si une France d’illusion est racontée aux Français, qui donc en fait le récit, chaque jour, et même désormais en permanence, avec les chaines d’Info en continue, sinon nous les medias, qui parlons, qui écrivons, qui filmons, qui prenons des photos ?

Si la France de ceux qui se présentent comme les randonneurs de la réalité est vraiment un pays différent de celui des medias, les medias peuvent-ils se contenter d’interpeller les élus ?

Ne doivent-ils pas se demander si une prostate, un fait divers, une polémique, un éternel retour pour 2017, méritent vraiment que des dizaines et des dizaines de reporters se retrouvent dans un seul lieu, à la même heure, pendant que l’autre pays, cet inconnu, n’est découvert que par des excentriques, qui le parcourent à cinq à l’heure...

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......