LE DIRECT

Une UMP tournée sur elle-même

3 min

Oui et pourtant on pourrait croire que la mobilisation de l'opposition dans le débat parlementaire sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels démontre le contraire... Une UMP opiniatre qui bataille...Mais en y regardant de plus près, sur le millier d'amendements sur l'article 4 voté enfin cette nuit après trois jours de débats, 112 députés UMP les avaient signés - ces amendements - mais ils n'ont été défendu que par 9 d'entre eux...Bonjour la solidarité à ce stade...Où sont les ténors ? Où sont les autres cadres ?Ce n'est pourtant pas ce qui manque depuis dimanche dernier...Avec la désignation de cette armée mexicaine, selon les propres termes de responsables du parti, pardon en langage politiquement correct, il faut dire "la direction très collégiale" de l'UMP, vous savez cette direction en miroir où chaque fonction, souvent bien creuse, est incarnée par un titulaire et un adjoint... Le tout pour préserver les intérêts et une forme de dignité pour les 2 camps après le scrutin-fiasco de l'automne... Résultat : pas moins de 20 vice-présidents, tous des hommes, sauf Rachida Dati... Bravo pour cette pointilleuse parité...Ensuite, 12 secrétaires généraux adjoints dont 1/4 de femmes...Puis, pas moins de 53 élus ont gagné le titre de conseiller politique...Et last but not least... les secrétaires nationaux tous en charge d'une thématique différente... Ils sont quelques dizaines, non !Quelques centaines, précisément 220...Oui, oui... vous avez bien entendu... 220... l'un s'occupe des industries textiles, l'autre des professions paramédicales, un autre du secteur postal ou bien du littoral ou encore des fonds souverains...Une sorte de shadow cabinet mais alors en version TripleXL...N'y en a-t-il pas un plutôt pour s'occuper de l'UMP et relancer la machine ?Sur l'organigramme, tout en haut, Jean-François Copé... Président...en campagne pour le futur scrutin de septembre en même temps qu'il prépare très activement les municipales de l'an prochain...Cette phrase démontre un autre problème pour l'opposition... Une élection interne nationale pour la présidence doublée d'une myriade de primaires internes pour les grandes villes... Un combat doublé de combats... sans parler de l'élection pour les fédérations...Oui un troisième scrutin facilitait sans doute les choses...Une absence de peur du ridicule consacrée avant hier soir par un Copé en meeting à Agen qui pour combler la difficulté de composer les listes dans les dizaines de milliers de communes... a expliqué qu'il allait passer "des petites annonces... dans toutes les villes on mettra dit-il des avis de recrutement"... une crise des vocations... donc pour l'étiquette de conseiller municipal UMP...Bruno Le Maire, qui porte bien son nom a été sollicité pour une réaction hier matin par une chaîne tout-info : "L'UMP dit-il n'a pas su recruter depuis des années... L'homme ne prend donc pas à la légère ce problème qu'il qualifie de "très important"...Précision : il pourrait être candidat pour la présidence du parti... ça ça ne manque pas...Pas de crise des vocations c'est sûr pour cette petite annonce : L'UMP se cherche un président mais en attendant cherche aussi désespéremment une place digne de ce nom dans le débat public...

L'équipe
Production
Journaliste
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......