LE DIRECT

François Hollande s'exprime

3 min
À retrouver dans l'émission

Et il est de plus en plus présent dans les médias

C’est un long chemin, escarpé, sur lequel s’est engagé François Hollande ces dernières semaines. Jusqu’à l’été, le Président de la République a prévu d’essayer de convaincre les français du bien fondé de sa politique, notamment en matière socio-économique. Pour lui, et pour ceux qui le soutiennent, cette étape de montagne, est fondamentale, pour éventuellement créer les conditions d’une nouvelle candidature, à la fin de l’automne prochain.

C’est ainsi que ce matin, un mois après son émission, pas franchement réussie, sur France 2 face aux français, le chef de l’état s’exprime, cette fois à la radio, sur Europe 1. C’est le privilège des présidents : ils n’ont pas besoin de gravir pour de vrai des petites collines, pour se faire entendre.

Alors, il le redit ce matin : “oui ça va mieux”. “Et ce n’est pas un propos de campagne, ou de tribune : c’est une réalité”. Avec jusqu’à 1,5% de croissance en 2016, des investissements en hausse dans le secteur privé, un coût du travail en baisse, et un pouvoir d’achat qui progresse, les résultats sont là, je réforme, même si c’est difficile. Et les effets positifs se voient sur le déficit français, qui sera inférieur à 3% du PIB, en 2017.

Pas d’annonces nouvelles donc ce matin, pour François Hollande, qui se contente de faire le service après-vente, auprès de français, qui l’écoutant à la radio, voient peut-être déjà les effets des blocages en ce début de “semaine sociale”... Et qui s’ils sont très légèrement majoritaires à penser que ça va mieux pour eux (d’après un sondage ODOXA), continuent à croire que ça ne va pas mieux pour la France…

Ce sondage montre effectivement que 86% des français sont en désaccord sur ce point avec François Hollande

Il lui faut donc convaincre des effets positifs, dans leur globalité, d’une politique globale… C’est ce que dit François Hollande en petit comité : mes mesures sont plutôt acceptées par les français, si on les prend une par une.. Mais elles sont rejetées dans leur globalité.

La baisse des cotisations pour les entreprises, ça passe. La hausse du point d’indice des fonctionnaires, ça passe. Le milliard et demi d’euros redistribué aux agriculteurs, ça passe. Toutes ces mesures sont plutôt bien perçues, individuellement. Mais pas leur ensemble. Alors voilà la mission du moment, pour François Hollande : tenter de recoller les morceaux, de livrer un récit, de faire de la pédagogie, de donner une cohérence à son quinquennat.

Ca permettra, selon lui, au final, de répondre à la question de savoir si la France va mieux. Et aussi à cette colle, posée certes de manière un peu maladroite : par un jeune prof d’Angoulême à ses élèves en droit consitutionnel : “A quoi sert François Hollande ?”

Chroniques

8H18
23 min

L'Invité des Matins (2ème partie)

Henri Guaino : l'irréductible gaulliste ? (deuxième partie)
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......