LE DIRECT
Le président brésilien Bolsonaro (à droite) a qualifié le coronavirus de "grippette". Devant sa gestion erratique de la crise sanitaire, certains ministres ont préféré démissionner.

La pandémie nous vaccine-t-elle contre le "populisme" ?

4 min
À retrouver dans l'émission

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close