LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Autorise a poursuivre" - poursuites contre la presse : un representant de l'autorite, baton en main, frappe un journal (journaliste) qui s'enfuit .

La presse, coupable idéal ?

2 min
À retrouver dans l'émission

Les médias sont critiquables et doivent être critiqués. Mais l'agressivité verbale - et parfois physique - vis-à-vis de la presse traduit un climat malsain. Et parfois une inversion des responsabilités.

"Autorise a poursuivre" - poursuites contre la presse : un representant de l'autorite, baton en main, frappe un journal (journaliste) qui s'enfuit .
"Autorise a poursuivre" - poursuites contre la presse : un representant de l'autorite, baton en main, frappe un journal (journaliste) qui s'enfuit . Crédits : LEEMAGE - AFP

A quoi reconnaît-on un candidat qui perd pied dans une campagne ? A ce qu'il abandonne la course, comme dans d'autres pays ? A ce qu'il corrige le tir ? Vous n'y êtes pas : l'indice infaillible, c'est qu'il s'en prend à la presse. Hier soir, François Fillon a dénoncé en meeting à Charleville-Mézières "l'acharnement" d'un certain "microcosme". Une rhétorique qui présente le double avantage de se draper dans le statut de victime et de ne pas répondre sur le fond.

La veille, le député UDI Charles de Courson avait même expliqué que les révélations de la presse sur les affaires de François Fillon mettaient tout bonnement en danger la démocratie.

Ces derniers jours, plusieurs journalistes ont été pris à partie dans les meetings du candidat (mises en cause, insultes), à tel point qu'une journaliste de BFM TV a même été empêchée de réaliser son direct, dimanche dernier :

Écouter
20 sec
Meeting - direct impossible

Dans cette campagne, la droite n'a évidemment pas le monopole du genre : quand la presse a révélé les bidouillages de chiffres lors du premier tour de la primaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis a écrit la chose suivante, sur Twitter :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

On n'en était qu'au stade des mots. Avant-hier, un journaliste de l'émission Quotidien, Paul Larrouturou, a lui été violemment empêché de poser des questions à Marine Le Pen :

Écouter
13 sec
Eviction agressive - Quotidien

On peut ajouter une autre tentative d'entrave, moins visible : le refus d'accréditation (lorsque les journalistes ne sont pas autorisés à suivre un meeting). Médiapart, notamment, en a fait les frais avec le Front national. Sans que ça n'émeuve grand-monde.

Bien sûr, il faut critiquer la presse. Elle n'est pas irréprochable, et certaines pratiques ont évidemment contribué à saper sa crédibilité : hier le journalisme de courtisanerie (dont il reste quelques survivances), aujourd'hui la spectacularisation de l'info ou la dérision systématique n'ont pas conforté les fondamentaux du métier...

Il n'empêche, sur fond de panique, sur fond de défiance générale, les responsables publics qui alimentent la vindicte jouent un jeu dangereux. Ils reprennent - avec des termes à peine plus policés - ces néologismes insultants qu'on a vu se développer sur les réseaux sociaux (où "merdias" et "journalopes" désignent "médias" et "journalistes".)

Flatter ces bas instincts pour détourner l'attention de ses propres turpitudes, puis ensuite déplorer l'affaissement du débat public : il y a sans doute là une forme de contradiction périlleuse, pour faire dans l'euphémisme.

Chroniques
8H19
18 min
L'Invité(e) des Matins (2ème partie)
Affaires : le changement, c’est pour quand ? (2ème partie)
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......