LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La bonne candidate ? Des critiques contre Marine Le Pen commencent à poindre au sein du Front national.

La recomposition politique ira-t-elle jusqu'au Front national ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Le revers de Marine Le Pen libère la parole au sein du FN.

La bonne candidate ? Des critiques contre Marine Le Pen commencent à poindre au sein du Front national.
La bonne candidate ? Des critiques contre Marine Le Pen commencent à poindre au sein du Front national. Crédits : Lionel Bonaventure - AFP

Dans cette série à suspense qu'on appelle la vie politique française, le FN était jusqu'ici préservé des rebondissements les plus imprévisibles. Quelques tiraillements de temps à autre, bien sûr. Mais pas de congrès à suspense, pas de primaire incertaine, pas de bouleversement programmatique.

Depuis la prise de pouvoir par Marine Le Pen en 2010, la boutique FN n’a changé ni de gérant, ni de fonds de commerce, ni de clientèle. Tout juste a-t-elle un peu ripoliné la devanture. Seules les bravades de Jean-Marie Le Pen, le 1er mai sous la statue de Jeanne d’Arc, introduisaient un peu de dissension. Et encore, plus folklorique qu'autre chose… Mais la défaite présidentielle de Marine Le Pen change tout. Elle fait ressurgir des clivages, personnels et politiques, que les conquêtes électorales avaient mis en sourdine.

A qui la faute ?

Ce n’est d’ailleurs pas tant la défaite que les conditions de celle-ci : échec arithmétique, d'abord, pour Marine Le Pen, distancée au premier tour, sévèrement battue au second, bien en deçà du potentiel électoral mesuré quelques mois plus tôt par les enquêtes d’opinion.

Mais aussi un échec qualitatif, si l’on ose dire. Marine Le Pen n’a pas réussi à imposer ses thèmes, ses propositions ou ses mots ; pire, sa légèreté, sa confusion lors du débat d’entre-deux tour ont ruiné en quelques minutes des années de travail pour apparaître crédible sur le fond et donc présidentiable.

Face à cette déroute, comme après un match perdu, chacun se rejette la faute. "Elle n’a pas assez parlé d’immigration et de sécurité", s’emporte l’aile droite du parti, menée par Marion Maréchal-Le Pen et Jean-Marie Le Pen. "Au contraire, elle n’a pas assez rompu avec les oripeaux du passé", expliquent Florian Philippot et ses amis. Qui veulent profiter du choc de la défaite pour imposer un vieux rêve : changer le nom du Front national. Ce serait d'ailleurs la suite logique, après la disparition du logo (la flamme bleu-blanc-rouge) et des slogans historiques ("la France aux Français").

On avait évoqué ici un FN devenu le parti des motions de synthèse, pour concilier les contraires en son sein : Marine Le Pen aura-t-elle un destin de Premier secrétaire socialiste ? En tout cas, les couteaux s’affutent et elle n’est plus intouchable. Sous le sceau de l'anonymat, des hiérarques locaux appellent à la remplacer. Même Eric Zemmour, polémiste écouté au sein du parti, estime ouvertement qu'il y a "un problème Marine Le Pen". Le retrait de sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen en dit tout autant.

Fissures

La victoire d’Emmanuel Macron tient du séisme qui ravive les fissures des autres partis politiques. Sur la défensive, ces partis tentent de serrer les rangs, voire de les épurer avant les législatives. D’où les tensions au sein de la droite, d'où le psychodrame Valls au PS, d'où l’hostilité ouverte entre le Parti communiste et la France insoumise de Mélenchon.

Les secousses atteignent donc jusqu'au bunker du Front national. Jusqu’ici, les dirigeants du FN se gardaient bien de verser dans la cacophonie. Disciplinés et sages, c'était davantage ambiance "Les Choristes" : tous entonnaient la même partition, Marine Le Pen à la baguette... Il semble que Les Choristes vont maintenant laisser la place à OK Corral. Un congrès est prévu en début d'année prochaine.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......