LE DIRECT
Les têtes de liste pour la mairie de Paris se sont affrontées sur LCI, mercredi 4 mars.

La municipale parisienne réactive le clivage gauche-droite

4 min
À retrouver dans l'émission

On le disait affaibli, démodé voire dépassé. Le clivage entre la gauche et la droite reprend de la vigueur à l'occasion du débat des municipales.

Les têtes de liste pour la mairie de Paris se sont affrontées sur LCI, mercredi 4 mars.
Les têtes de liste pour la mairie de Paris se sont affrontées sur LCI, mercredi 4 mars. Crédits : Bertrand Guay - AFP

C'est un clivage qu'on disait affaibli, enterré, disparu... Le voici de retour. Le premier débat télévisé entre les candidats à Paris, sur LCI hier soir, a ressuscité l'opposition gauche-droite. Comment ? En s'éloignant des postures nationales, au profit des sujets concrets. 

Le nettoyage des rues, la collecte des déchets, la lutte contre la présence de rats, par exemple. 

Vous vous souvenez peut-être de cette phrase de Benjamin Griveaux, l'ancien candidat : "une rue propre, ce n'est ni de gauche ni de droite, c'est une rue propre". Dit comme ça, ça semble l'évidence. 

Sauf que... quand vous entrez dans le détail, par quel moyen parvenir à cette rue propre ? 

Ecoutez dans l'ordre, et de gauche à droite, l'éventail des visions de Danielle Simonnet (soutenue par les Insoumi), Agnès Buzyn (La République En Marche) et Rachida Dati pour Les Républicains : 

[extrait sonore] 

Alors, privatiser le nettoyage ou au contraire embaucher plus de salariés à la mairie de Paris ?  L'on voit ici que les solutions proposées n'appartiennent pas exactement au même référentiel idéologique. 

Vous connaissez la formule de Deng Xiao Ping : "Peu importe qu'un chat soit noir ou blanc, pourvu qu'il attrape les souris". A Paris, pour attraper les rats qui se promènent sur les trottoirs de la capitale, la couleur idéologique du chat n'est donc pas indifférente.

Police municipale armée ou pas ?

Autre exemple, dans ce débat finement mené par David Pujadas. Faut-il une police municipale - et si oui, armée ou pas ? Là encore, les propositions épousent parfaitement l'axe gauche-droite. 

Tout à gauche, une forte réticence. Tout à droite, soutien absolu à ce que les policiers municipaux disposent d'armes à feu. 

Et au centre, Cédric Villani, partisan du "Et en même temps". 

[Ce que je propose,] c'est un peu comme ce qui se passe à Londres. Les bobbies,  en majorité, ne sont pas armés - ou avec de grandes matraques qui inspirent le respect. Et puis une partie d'entre eux ont un armement plus lourd." 

Chacun dans son camp idéologique, donc. Bien loin de la "triangulation", cette méthode très à la mode qui consiste à piquer les thèmes de l'adversaire. Et quand Rachida Dati s'y essaye, par un appel du pied au candidat écolo David Belliard... elle est bien vite recadrée : 

[extrait sonore]

La voix féminine que vous avez entendu surenchérir contre Rachida Dati, c'est celle de Danielle Simonnet, candidate des Insoumis, qui vole donc au secours des écolos et de la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Le clivage gauche-droite est à ce point présent, dans ce débat, qu'on a même parfois l'impression de revivre les années de la "gauche plurielle" ; cette époque où les gauches s'associaient au lieu de se taper dessus (cela date). 

Sortante

Conséquence : la candidate de la République en marche, au milieu de ce clivage, est prise en étau. Agnès Buzyn est présentée (jusqu'à la caricature) en émissaire du gouvernement, comme ici par la maire de Paris Anne Hidalgo : 

"Les manifestations sont à destination de VOTRE gouvernement, et pas du maire de Paris. Les commerçants parisiens en ont assez de se faire massacrer leur vitrine, semaine après semaine".

Tout s'est passé comme s'il y avait deux sortantes sur le plateau : Anne Hidalgo, sortante de la mairie de Paris. Et Agnès Buzyn, sortante du gouvernement et, à ce titre, chargée d'en assumer toutes les insuffisances. 

Preuve que les étiquettes politiques, les appartenances partisanes, les références idéologiques - tous ces gros mots - structurent encore la vie et le débat politiques. 

Frédéric Says

Chroniques

8H19
38 min

L'Invité des Matins

La longue marche des combats féministes
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......