LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emmanuel Macron à Paris, le 6 octobre 2020.

Centre, épicentre ou barycentre?

3 min
À retrouver dans l'émission

Où doit se situer le macronisme d'ici à 2022 ? Doit-il se recentrer sur ses atouts ? Ou tenter de s'élargir, au risque de se diluer ?

Emmanuel Macron à Paris, le 6 octobre 2020.
Emmanuel Macron à Paris, le 6 octobre 2020. Crédits : Lewis Joly - AFP

"Centre, épicentre ou barycentre ?" C'est le titre de ce billet, pardon de vous imposer de bon matin ces termes barbares. Allez, simplifions un peu : en résumé : où se trouve le macronisme idéologiquement ? Et comment doit-il évoluer ? 

Il est intéressant de constater que les deux sujets de la semaine - écologie et séparatisme - montrent un certain inconfort. 

L'écologie est un thème historiquement ancré à gauche. Le régalien est plutôt un marqueur de la droite. 

Or, sur ces deux sujets, En Marche est accusé de ne pas en faire assez. 

Pas assez de vigueur sur l'écologie, reproche la gauche. Pas assez de fermeté républicaine, dénonce la droite. 

En somme, quelles que soient les décisions, les mesures, les actes annoncés dans ces deux domaines, le gouvernement sera perdant. Il sera toujours décrit comme trop timoré, par ceux qui s'estiment dépositaires de ces sujets. 

C'est en fait un problème politique bien plus vaste pour la majorité. Positionnée au centre, elle est forcément accusée de tiédeur, d'inconstance, de mollesse, par des bords politiques opposés.

Et c'est souvent un reproche qui n'est pas dénué de fondement. Emmanuel Macron a reconnu lui-même être venu à l'écologie sur le tas. 

Il a aussi opéré une mue régalienne, ces derniers mois, dans la manière de décrire et de nommer les problèmes. 

Il s'agit dans les deux cas d'aller mordre sur des thèmes revendiqués par l'opposition. D'aller planter des drapeaux. Le vert d'un côté, le bleu-blanc-rouge de l'autre, dans l'optique de 2022. 

Ce qui suscite parfois le trouble au sein de la majorité...

Oui, même si elle se veut fidèle, le trouble est là, mal caché derrière la langue de bois. 

Vous savez, parmi les phrases les plus éculées du langage politique, il y a celle-ci - cette phrase que vous avez forcément entendu dans la bouche d'un député : « la majorité doit s'appuyer sur ses deux jambes » (sous-entendu le social et l'économique). 

Ce qui est vrai, sauf qu'elle semble plutôt se déplacer à cloche-pied et en changeant de direction. 

Hors micro, les députés La république en Marche le confessent d'ailleurs : ils ne savent plus vraiment où ils sont, ni où ils vont. Leur dilemme n'est pas mince. LREM doit-elle aller concurrencer les verts sur l'écologie, les Républicains sur la République ? Au risque de favoriser l'original en passant pour la copie ? 

Ou bien les macronistes doivent-ils se recentrer sur la philosophie de 2017 ? 

C'est-à-dire (même s'il y a eu beaucoup d'idées, parfois contradictoires), c'est à dire un libéralisme économique et sociétal assumé. Pour faire simple : Assouplissement du code du travail et Procréation médicalement assistée. L'Etat se gardant bien d'intervenir davantage. 

La tentation du retour à ces fondamentaux existe, notamment chez les partisans de l'ancien premier ministre, Edouard Philippe.

Le problème est qu'on ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve (ça aussi c'est une phrase-cliché du langage politique, Héraclite en soutien à la langue de bois)... 

Mais ce n'est pas faux : on ne fait pas deux fois la même campagne présidentielle. Celle de 2017, pour Emmanuel Macron, fut celle de la légèreté, celle de 2022 sera celle de la gravité. 

En 2017, il s'agissait de montrer le jeune candidat dynamique rompre, fracturer les habitudes de la vieille classe politique. 

En 2022, il s'agira pour le président installé de colmater les brèches, de reboucher les fissures nées de la pratique du pouvoir. 

Frédéric Says

Chroniques
8H19
38 min
L'Invité(e) des Matins
Ce que le Covid fait à la science
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......