LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Conférence sur l'exposition universelle de Philadelphie faite au théâtre du Chateau d'eau par Victor Hugo (1802-1885) et Louis Blanc (1811-1882). Gravure in "L'univers illustré", 1876.

La politique peut-elle se passer de poésie ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Contrairement aux apparences, les deux disciplines ne sont pas antinomiques.

Conférence sur l'exposition universelle de Philadelphie faite au théâtre du Chateau d'eau par Victor Hugo (1802-1885) et Louis Blanc (1811-1882). Gravure in "L'univers illustré", 1876.
Conférence sur l'exposition universelle de Philadelphie faite au théâtre du Chateau d'eau par Victor Hugo (1802-1885) et Louis Blanc (1811-1882). Gravure in "L'univers illustré", 1876. Crédits : Collection privée. ©Lee/Leemage - AFP

Connaissez-vous Hector Rolland ? Député gaulliste, il eut pour particularité de déclamer ses récriminations en alexandrins à l'Assemblée nationale. Cela donne, le 13 mai 1987 : 

« Il faut faire cesser le cirque du mercredi / Il n’intéresse nullement l’ensemble du pays / Il vaut mieux que  chacun travaille en silence  / Ainsi s’en portera beaucoup mieux la France ».  

D’autres furent des poètes plus accomplis et des hommes politiques moins méconnus. Sans remonter à Lamartine - éphémère ministre des affaires étrangères - ou à Victor Hugo - élu à la chambre en 1848 -, la Vème République eut à sa tête un agrégé de lettres. Georges Pompidou a même publié une Anthologie de la poésie française. 

Cette érudition donne-t-elle un supplément d’âme aux décisions ? En tout cas, elle permet de se tirer de situations  imprévues. Exemple : quand Georges Pompidou est interrogé par un journaliste sur un fait-divers, celui d’une enseignante qui  s’est suicidé. Pas simple de prendre position. Alors le président de la République hésite, puis répond en citant Paul Eluard :

"Comprenne qui voudra". Cela dit, les vers peuvent aussi se retourner contre celui qui les cite. Lors de ses vœux du 31 décembre 1967, quelques mois avant les événements de Mai 68, le général de Gaulle cite Verlaine pour envisager une année  « simple et tranquille ».

Gare, donc, aux responsables politiques qui voudraient s'enivrer de citations poétiques : comme chacun sait, un vers ça va, deux vers, bonjour les dégâts...Ce fut d’ailleurs l’un des reproches adressés à Dominique de Villepin,  surnommé par ses ennemis le "poète", avec une moue péjorative. Christiane Taubira a subi le même procès. « La poésie est associée à l’inutilité, à l’insignifiance  alors que c’est exactement le contraire », répond-elle dans une interview au magazine "Elle". 

Et oui : la politique est poétique, car elle est épique, lyrique, satirique. Les arguments politiques sont scandés, affinés, esthétisés… Même si parfois, on se contente de la rime pauvre. Ainsi Laurent Fabius dénonça-t-il, en 2005, le "copinage fiscal" du gouvernement : 

"il bénéficie (...) aux compagnons de monsieur Breton, aux amis de monsieur Sarkozy, aux copains de monsieur de Villepin".

(Factuellement, cela rime.) 

La politique sans poésie n'est qu'un amas de chiffres, de graphiques, de mesures

La poésie apporte un souffle : car qu’est-ce qu’un discours politique, sans une once d’imaginaire, sans une esquisse de chemin collectif ?  Ce n’est qu’un amas de chiffres, de graphiques et de mesures. Peut-être a-t-il manqué de poésie au cours du quinquennat précédent. François Hollande, qui confessait de pas en  lire, a sans doute pâti d’une expression trop technique du pouvoir : "l’inversion de la courbe" ne fait pas un grand dessein. 

Cela dit, point de salut dans la multiplication des citations de poètes, comme on ajouterait quelques  feuilles de basilic sur un plat. Yasmina Reza a suivi Nicolas Sarkozy en 2007 et en a tiré un livre. Elle y  raconte le candidat qui relit son discours.  Il se demande s’il doit prononcer « Rilke » ou « Rilkeuh ». Sur scène,  il évitera l'impair... et se contentera d’évoquer « un poète allemand ». 

Frédéric Says

Chroniques
8H19
23 min
L'Invité(e) des Matins (2ème partie)
Les Matins de France Culture célèbrent le 20ème Printemps des poètes
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......