LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le face-à-face démocratique se pratiquerait-il désormais dos-à-dos ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Ou comment le linge sale se lave en famille (politique)

Il y a ces jours-ci comme une sensation de balkanisation du débat public. On ne fait pas allusion ici à l'élu de Levallois, quoi qu'il n'ait pas toujours participé à l'élever, ce débat... Mais plutôt à cette myriade de petites guéguerres internes.
Tout se passe comme si chaque formation politique avait renoncé à dialoguer avec les autres, comme si chacune s'était repliée sur elle-même, sur ses enjeux, sur ses personnes. Comme si le face-à-face démocratique se pratiquait désormais dos-à-dos.

Observons la physionomie des échanges de ces derniers jours : le PS se querelle avec ses frondeurs. Les Républicains comptent les points entre les candidats à la primaire. Le FN débat avec les identitaires, rassemblés à Béziers. Pendant ce temps, Jean-Luc Mélenchon et le parti communiste s'écharpent autour d'une candidature alternative à gauche.

Où sont passés les débats, bloc contre bloc, partis contre partis, programme contre programme ?
Vous aurez noté que le seul débat idéologique de ces derniers jours - cela en dit long - a été organisé non pas entre deux partis, mais entre deux syndicats... la CGT et la CFDT, dont les leaders se sont confrontés hier soir à la radio.

Cela tient au moins à trois éléments : il y a d'abord l'effet conjoncturel : nous sommes à un an de la présidentielle, c'est le moment de mise en orbite des candidats, et il n'est pas anormal que cette phase de préchauffe électorale fasse bouillonner les partis - et porte à ébullition les caractères.

Il y a ensuite l'affaiblissement des clivages, notamment sur les propositions économiques. Au PS comme à droite, on est souvent virulent dans l'opposition, centriste dans la décision.

Par ricochet, enfin, ces clivages affaiblis entraînent des débats surjoués. L'exemple le plus caricatural étant cet échange à l'Assemblée il y a quelque mois, entre le député LR Dominique Dord et Bernard Cazeneuve, alors ministre du Budget.

Alors cela va peut-être vous étonner, mais cet échange a été énormément visionné sur internet. Certes, dans une version quelque peu différente : remixée façon joute verbale, ou plutôt battle de rap :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Cette vidéo a été visionnée tout de même 1 million de fois. Alors que nous dit ce succès ? Et bien que ce remix prend le débat public pour ce qu'il est trop souvent : un duel de postures, où l'on évoque tous les déficits... sauf celui des propositions.

Chroniques
8H18
23 min
L'Invité(e) des Matins (2ème partie)
Israël-Palestine : comment comprendre l’initiative française ? (deuxième partie)
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......