LE DIRECT

Confesser les crimes de la révolution culturelle en Chine

4 min

Le président chinois, Xi Jinping, et son premier ministre Li Keqiang sont tous deux d'anciens gardes rouges.
Le président chinois, Xi Jinping, et son premier ministre Li Keqiang sont tous deux d'anciens gardes rouges. Crédits : Jason Lee - Reuters

En Chine, d'anciens gardes rouges prennent la plume pour confesser leurs crimes commis pendant la révolution culturellle.

Des initiatives personnelles qui ne sont pas encouragées - c'est un euphémisme - par le sommet du Parti, où figurent deux anciens gardes rouges : le président et le premier ministres.

Reportage depuis Pékin signé Philippe Reltien.

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......