LE DIRECT

Le nuage de Tchernobyl et la Corse : révélations d'un endocrinologue 27 ans après ....

4 min

Nous nous intéressons ce matin au témoignage d'un endocrinologue corse qui aura gardé le silence pendant plus de 27 ans. Il s'appelle Jean-Charles Vellutini .

Hier, à l'Assemblée Nationale, lors d'une conférence de presse organisée par le député socialiste Paul Giaccobi, par ailleurs président de la collectivité territoriale Corse, ce médecin a expliqué pourquoi il n'a plus rien dit depuis juin 1986 sur ses miliers de patients et patientes atteints de pathologies de la thyroïde après le passage du nuage de Tchernobyl.Un reportage signé Emmanuel Leclère.

Première page de la proposition de loi tendant à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes d'un accident nucléaire
Première page de la proposition de loi tendant à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes d'un accident nucléaire Crédits : Emmanuel Leclère - Radio France

Le président de l'Assemblée territoriale de Corse, Paul Giacobbi , a annoncé hier qu'il allait déposer à nouveau une proposition de loi tendant à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes d'un accident nucléaire.

Le député socialiste avait été fortement critiqué cet été par la ministre de la santé Marisol Touraine pour une étude commandée à une équipe de professeurs italiens de l'hôpital public de Gênes.

Etude qui tend à prouver le lien de cause à effet entre le passage du nuage de Tchernobyl sur la Corse en mai 1986 et l'augmentation flagrante de pathologies constatées dans les années qui ont suivi.

Paul Giacobbi tente depuis 2002 de faire passer une loi en ce sens. Ses propositions - qui avaient été à l'époque soutenues par Marisol Touraine - ont été rejetées à deux reprises par la majorité d'alors. Ecoutez Emmanuel Leclère :

Écouter
1 min
Écouter

En revanche, Florent de Vathaire n'a pas du tout le même point de vue. Il est directeur de recherches à l’INSERM , à l'unité 1018 de l’Institut Gustave Roussy. A la demande de sa direction et pour le compte de la ministre de la Santé Marisol Touraine, il a expertisé l’étude italienne financée par la collectivité territoriale corse . Selon lui, cette étude est « une escroquerie » et n’établit pas le lien entre le passage du nuage sur la Corse et l’augmentation dans les années suivantes de pathologies de la thyroïde. > Cliquez pour lire ses conclusions et écoutez le :

Écouter
47 sec
Écouter

> Découvrez aussi ici le Magazine d'Emmanuel Leclère pour France Inter (Interception) intitulé "Corse : un nuage en travers de la gorge"

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......