LE DIRECT

La cyber-infiltration pour lutter contre l'incitation et l'apologie du terrorisme

4 min

Après les attentats de Charlie Hebdo et de l'hypermarché casher de la Porte de Vincennes, la justice a décidé de réprimer fermement tous les propos relevant du racisme, de l'antisémitisme, ou encore de l'apologie ou de l'incitation au terrorisme.La ministre de la Justice a envoyé une circulaire aux procureurs pour leur demander d'être intraitables.Il y a déjà eu plus de 60 procédures ouvertes pour de tels faits, dont plusieurs se sont soldées par des peines de prison ferme, qu'il s'agisse de propos tenus dans la rue ou sur internet.Et ce lundi, le ministre de l'Intérieur a précisé que peu après les attentats "Plus de 1300 attaques ont été revendiquées par des équipes (de) hackers se revendiquant d'organisations islamistes" radicales". Soit 25.000 sites piratés ! Une "réponse judiciaire commune", dont il n'a pas précisé la nature, ayant eu lieu. Bernard Cazeneuve d'ajouter que des contacts renforcés avec Facebook, Google ou Dailymotion ont permis des retraits de sites et de vidéos "liés aux attaques terroristes".

La plateforme PHAROS
La plateforme PHAROS

Sur internet, la plateforme PHAROS est dédiée au signalement de tous les propos, en ligne, constituant un délit. Mais, on le sait moins, les forces de l'ordre naviguent sur les réseaux pour faire de la veille et vont bientôt pouvoir se faire passer pour des internautes anonymes afin de traquer les internautes qui provoquent ou font l'apologie du terrorisme.Un véritable cyber infiltration à découvrir dans ce reportage d'Abdelhak El Idrissi.

BONUS

Le Colonel Eric Freyssinet, responsable du Centre de lutte contre les Cybercriminalités de la gendarmerie
Le Colonel Eric Freyssinet, responsable du Centre de lutte contre les Cybercriminalités de la gendarmerie Crédits : Abdelhak El Idrissi - Radio France

Le colonel Eric Freyssinet, chef du centre de lutte contre les cybercriminalités de la gendarmerie, revient sur les atouts de la cyber infiltration. La gendarmerie réfléchit également à développer des outils préventifs, notamment la présence de gendarmes "en tenue" sur les réseaux sociaux pour des cyber-patrouilles, afin de dissuader certains propos et montrer que la loi s'applique aussi sur internet :

Écouter
3 min
Écouter
Le cyber enquêteur Etienne Neff, major de gendarmerie
Le cyber enquêteur Etienne Neff, major de gendarmerie Crédits : Abdelhak El Idrissi - Radio France

Le major Etienne Neff est responsable des cyber-enquêteurs au sein de la Section de recherches de Paris :

Écouter
5 min
Écouter

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......