LE DIRECT

Les réponses en France à la radicalisation des jeunes qui partent faire le djihad

4 min

Café débat sur le djihadisme à Vénissieux, près de Lyon, le 13 décembre 2014
Café débat sur le djihadisme à Vénissieux, près de Lyon, le 13 décembre 2014 Crédits : Florence Sturm - Radio France

En Syrie, ils seraient aujourd'hui 372 jeunes Français à se battre sur le terrain, de sources gouvernementales.Des jeunes qui se retrouvent là-bas le plus souvent via des filières comme celle que les services anti terroristes disent avoir démantelé ce matin, avec une dizaine d'interpellations, notamment dans la région de Toulouse, en Normandie et en région parisienne.

Au-delà du numéro vert à destination des familles (le 0800.005.696), il y a désormais des réponses d'ordre privé qui se dessinent sur le terrain de la prévention.

A Vénissieux, près de Lyon, des associations ont par exemple organisé samedi soir un premier café-débat intitulé "Djihadisme, fantasmes et réalités" autour d'une personnalité emblématique : Mourad Benchellali, un ancien détenu du camp de Guantanamo.

Une enquête de Florence Sturm .

Regardez un passage de ce café-débat, quand Mourad Benchellali évoque les raisons de son "engagement" :

> Ecoutez aussi : - Mokran Kessi, ancien élu et militant associatif de Vénissieux, parmi les organisateurs de la soirée :

Écouter
1 min
Jihad. Mokran Kessi, ancien élu et militant associatif de Vénissieux, parmi les organisateurs de la soirée

Azedine Mebarki est l'un des représentants du collectif Vénissieux, Ville et Réussite. Il insiste sur le rôle et la responsabilité des parents :

Écouter
1 min
Jihad. Azedine Mebarki, l'un des représentants du collectif Vénissieux, Ville et Réussite
  • Sur place, à Vénissieux, Florence Sturm a également rencontré David, 43 ans aujourd'hui .

A son retour d'Afghanistan, dans les années 90, il a passé 5 ans derrière les barreaux en France et il se dit prêt, lui aussi, à raconter son histoire aux jeunes tentés par le djihad :

Ilam (elle n'a donné que son prénom), 30 ans, est l'une des rares jeunes venus assister à cette rencontre pour "tenter de comprendre" :

Écouter
3 min
Jihad. Ilam, 30 ans, l'une des rares jeunes venus assister à cette rencontre pour "tenter de comprendre"
À venir dans ... secondes ...par......