LE DIRECT

Nouveau procès en appel dans l'affaire des surirradiations au centre hospitalier Jean Monnet d'Epinal

4 min

Philippe Stäbler, le président de l'association des victimes, et Gérard Welzer, leur avocat, devant le Palais justice d'Epinal
Philippe Stäbler, le président de l'association des victimes, et Gérard Welzer, leur avocat, devant le Palais justice d'Epinal Crédits : Florence Sturm - Radio France

C'est le plus grave accident de radiothérapie jamais recensé en France.Une affaire qui revient devant la justice après en janvier 2013 un premier procès devant le tribunal correctionnel de Paris. Les deux anciens médecins de l'hôpital d’Épinal et le radiophysicien avaient alors été condamnés à 18 mois de prison ferme pour homicides et blessures involontaires mais ils avaient fait appel du jugement.Un nouveau procès s'ouvre donc ce mercredi devant la cour d'appel de Paris, qui va durer jusqu'au 12 décembre.

Entre 2001 et 2006, près de 450 personnes ont été victimes de surirradiations au centre hospitalier Jean Monnet d'Epinal : la plupart souffrait d'un cancer de la prostate, traité par radiothérapie. 12 d'entre elles sont mortes, les autres souffrent toujours des conséquences de ces surdoses, avec pour certaines un système urinaire et anal entièrement détruitet parmi les 260 parties civiles, 70 sont attendues aujourd'hui à Paris pour ce premier jour d'audience.Florence Sturm s'est rendue à Epinal pour voir de quelle manière les victimes se préparaient à ce nouveau procès.

> Écoutez aussi le témoignage de Guylaine et Christine Levrey, fille et épouse d'une victime : Marcel Levrey, décédé en 2012 :

Jean-Claude Lercier, une des victimes. Auteur de deux livres sur le sujet
Jean-Claude Lercier, une des victimes. Auteur de deux livres sur le sujet Crédits : Florence Sturm - Radio France

Et aussi celui de Jean-Claude Lercier, une des victimes. Auteur de deux livres sur le sujet, le second consacré plus particulèrement à la genèse de l'affaire et au procès en correctionnelle :

Écouter
4 min
Écouter

Celui de Philippe Stäbler, le président de l'association des victimes :

Écouter
2 min
Écouter

Et enfin celui du professeur Didier Peiffert, chef du département de radiothérapie de l'Institut de cancérologie de Lorraine :

Écouter
5 min
Écouter
Professeur Didier Peiffert, chef du département radiothérapie de l'Institut de cancérologie Lorraine, à Nancy
Professeur Didier Peiffert, chef du département radiothérapie de l'Institut de cancérologie Lorraine, à Nancy Crédits : Florence Sturm - Radio France
L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......