LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Chaque année, Emmaüs collecte 27 millions de livres.

Emmaüs ou l’une des plus grandes librairies de France

4 min

Pour la première fois, le traditionnel salon Emmaüs qui se tient ce week-end porte de Versailles à Paris met en avant sa filière livre. Au sein du mouvement de lutte contre la pauvreté fondé par l’abbé Pierre, le livre arrive en troisième position des ventes.

Chaque année, Emmaüs collecte 27 millions de livres.
Chaque année, Emmaüs collecte 27 millions de livres. Crédits : Cécile de Kervasdoué - Radio France

A Vesoul, commune de 18 000 habitants de Franche-Comté, il n’y a plus de librairie généraliste dans le centre-ville. Pour acheter des livres, il y a le centre Leclerc en périphérie de la ville et… la communauté Emmaüs.

Le livre prend de plus en plus de place dans le travail des compagnons Emmaüs
Le livre prend de plus en plus de place dans le travail des compagnons Emmaüs Crédits : Cécile de Kervasdoué - Radio France

Ici, on reçoit et on récupère des sacs et des sacs de livre. Peut être 800 kg de livres par jour. Les livres rentrent autant que les sacs de vêtements.

Philippe, bénévole.

Un espace livre d’utilité publique

Bien sûr, ce n’est pas encore la vente des livres qui fait vivre les 25 compagnons de cette communauté Emmaüs. Le livre représente 8% du chiffre d’affaires, loin derrière la vente de vêtements et de meubles.

Car c’est grâce au travail de tri, de réparation et de mise en vente de produits de seconde main que les compagnons Emmaüs, des hommes, des femmes et des familles en grande précarité, se payent un logement, un gite et peuvent recommencer à se construire un avenir. Dans cette aventure, qui peut être longue, avoir une librairie, même de livres d’occasion, est un vrai plus.

Danièle vit chez Emmaüs à Vesoul
Danièle vit chez Emmaüs à Vesoul Crédits : Cécile de Kervasdoué - Radio France

Moi, je lis surtout des livres pour enfants, parce que si c’est trop compliqué je n’y arrive pas bien, confie Danièle, retraitée

Pour d’autres compagnons réfugiés, l’espace librairie est aussi un support pour apprendre la langue française. Mais pour beaucoup de visiteurs, c’est surtout l’unique moyen de se payer des livres.

La plupart des familles au RSA ou au Smic qui viennent chez nous ne peuvent pas se permettre d’acheter un livre à 20 ou 25 euros. Alors acheter un poche à 50 centimes, voire un sac de poches à 3 euros, c’est un luxe qui les fait sourire de plaisir à la caisse.

Frédérique Maigret, responsable du centre Emmaüs de Vesoul.

Bien sûr, l’espace librairie de Vesoul offre surtout des classiques à la ventes. Il n’y a pas de commande du dernier roman à la mode comme dans une librairie normale. Mais les prix littéraires se retrouvent assez vite sur les étals aux côtés de beaux livres d’art, de jardinage ou de voyages, de romans policiers, de bandes dessinées et d’une foultitude de romans France Loisirs aux titres tapageurs et aux auteurs inconnus.

Enseignant à la retraite et bénévole, Jacques évoque cette variété de livres, à commencer aussi par des ouvrages pour enfants :

Pour les enfants, il y a des petites merveilles, au niveau du dessin notamment. Et puis Emmaüs permet de proposer des livres comme celui-là qui sera peut-être vendu 50 centimes, contre 10 euros en librairie. C'est merveilleux de pouvoir proposer la lecture à des enfants à des prix tout à fait accessibles. Et ce n'est pas de la concurrence déloyale parce que nous nous adressons à des gens qui ont d'autres priorités financières tous les mois et qui ne peuvent pas se permettre d'investir dans des bouquins, même s'ils en ont très envie.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le plus difficile quand on fait le tri, c’est de devoir jeter des livres qui ne se vendront pas parce qu’ils sont jaunis, écornés ou trop savants pour être achetés ici. Mais il y a aussi de vraies pépites.

Marc, un bénévole

Une bijouterie à ciel ouvert

Car les espaces de vente Emmaüs suscitent la convoitise de nombre de collectionneurs, brocanteurs ou antiquaires et font souvent l’objet d’intenses trafics. Récemment, à Vesoul, un brocanteur se faisant passer pour un expert philanthrope a soudoyé une partie de l’équipe pour récupérer des livres anciens de grande valeur à bas prix et les revendre au prix fort à son profit. Depuis, l’espace librairie a perdu sa responsable et la communauté tente de réinventer le lieu.

N'empêche, un peu partout en France, 325 espaces librairie ont poussé au sein des communautés Emmaüs, portés par des compagnons passionnés.

Philippe, passionné par les livres anciens, est en insertion dans les métiers de la librairie.
Philippe, passionné par les livres anciens, est en insertion dans les métiers de la librairie. Crédits : Cécile de Kervasdoué - Radio France

Après sept ans dans la rue, je me suis rendu compte que la seule chose qu’un SDF peut transporter avec soi, c’est un livre. C’est la seule manière de s’évader un peu. Vous seriez surpris d’entendre la culture littéraire de bien des gens de la rue !

Philippe, responsable de la librairie Emmaüs Défi à Paris

A Paris, la vente de livre représente 15% des ventes. De quoi pousser les compagnons à développer l’activité livre. Et un peu partout en France les espace livre Emmaüs se diversifient avec des coins salon-buvette, des séances de dédicaces ou des rencontres-débats organisés pour transmettre le goût de la lecture pour tous … Comme dans n’importe quelle librairie !

Reportage de Cécile de Kervasdoué

Chroniques
7H40
17 min
L'Invité(e) des Matins
Reporter de guerre : informer malgré les risques
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......