LE DIRECT
Des étudiants et des travailleurs rassemblés boulevard du Temple à Paris lors des manifestations de mai 68

1968-2018 : 50 ans de Mai 68

4 min

2018 marque le cinquantenaire de Mai 68. Un anniversaire qui fera sans doute l'objet de nombreux débats et rétrospectives. Est-il essentiel de commémorer cet événement ? Cette année, la question de l'héritage de Mai 68 se pose avec encore plus d'acuité. Reportage de Claire Flochel.

Des étudiants et des travailleurs rassemblés boulevard du Temple à Paris lors des manifestations de mai 68
Des étudiants et des travailleurs rassemblés boulevard du Temple à Paris lors des manifestations de mai 68 Crédits : LEEMAGE - AFP

Des barricades et des pavés au quartier latin, des centaines de milliers de personnes dans les rues, une France paralysée par des mouvements sociaux, la plus grande grève générale de son Histoire. C'est certain, Mai 68 a marqué une rupture.

Emmanuel Macron, né neuf ans après Mai 68, réfléchirait à une façon d'y revenir en 2018. Il ne songe pas à une commémoration officielle mais à une réflexion autour du rôle de l'utopie dans l'Histoire. L'Elysée en a discuté avec Daniel Cohn-Bendit. Mais cette année, celui qui incarne à lui seul Mai 68 ne veut pas participer à une éventuelle commémoration. "Je ne vois pas pourquoi 50 ans après, je continuerai à radoter" , a t-il expliqué.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Nous sommes des enfants de 68

Mai 68 est un événement fondateur, sa commémoration est donc une évidence pour une société, selon Pascal Ory. "Mai 68 a été un échec politique mais une réussite culturelle sur la longue durée", explique l'historien qui cite la loi Veil, le mariage pour tous, le développement de la préoccupation écologique comme exemples. "Bien que nous soyons dans une période complètement différente, nous sommes des enfants de 68 en ce qui concerne les genres de vie", dit encore Pascal Ory. 

Homme lançant un projectile à Paris
Homme lançant un projectile à Paris Crédits : Philippe Gras / Le Pictorium - Maxppp

Un anniversaire loin de faire l'unanimité

Comme Nicolas Sarkozy qui voulait, en 2007, liquider l'héritage de Mai 68, cette année encore la droite s'insurge contre la commémoration d'un mouvement qui a marqué, selon elle, le début de la fin, la fin du respect de l'autorité et la fin de la morale. Les débats ne font que commencer en ce début d'année, mais l'historien Jean Garrigues estime qu'ils ont au moins le mérite d'entretenir la mémoire : "La mémoire de Mai 68 se perd aujourd'hui, il est donc important de la faire revivre et de rappeler ce qu'a signifié ce moment dans notre vie nationale".  

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......