LE DIRECT
La candidate En Marche Isabelle Muller-Quoy avait remporté l'élection législative en juin dernier.

Législative partielle dans le Val d'Oise : nouvelle élection "test" pour la majorité

4 min

Le 1ère circonscription du Val d'Oise est de nouveau appelée à voter ce dimanche pour des législatives partielles. En juin dernier, l'élection avait été invalidée, car le suppléant d'En Marche était inéligible. De nouvelles élections où l'opposition Les Républicains va tenter de reprendre le siège.

La candidate En Marche Isabelle Muller-Quoy avait remporté l'élection législative en juin dernier.
La candidate En Marche Isabelle Muller-Quoy avait remporté l'élection législative en juin dernier. Crédits : Sophie Delpont - Radio France

La première circonscription du Val d'oise, qui comprend notamment la ville de Pontoise, en banlieue parisienne, vote ce dimanche pour une législative partielle. En juin dernier, la candidate en Marche Isabelle Muller-Quoy avait remporté le scrutin avec 54,23 % des voix au second tour, face au candidat Les Républicains Antoine Savignat. Mais cette élection avait été invalidée par le Conseil Constitutionnel, car le suppléant de la candidate En Marche, était inéligible.  

La grande inconnue, comme à Belfort, où de nouvelles législatives ont lieu ce dimanche, c'est l' abstention, qui dépassait les 60% en juin dernier dans la circonscription. Huit mois plus tard, sans l’élan électoral de l’après-présidentielle, pour cette législative partielle, les candidats de l’opposition espèrent bien faire vaciller leur adversaire En Marche.

Le choix de la rédaction est signé Sophie Delpont.

Antoine Savignat, le candidat LR-UDI tracte dans la gare de Pontoise.
Antoine Savignat, le candidat LR-UDI tracte dans la gare de Pontoise. Crédits : Sophie Delpont - Radio France

Les troupes de chaque candidat sont mobilisées depuis plusieurs semaines, avant l'échéance dimanche. Comme devant la gare de Pontoise, où les candidats distribuent leurs tracts. En juin dernier, Antoine Savignat, le candidat les Républicains et UDI a été battu au second tour avec près de 46% des voix sur cette terre de droite. Il essaie maintenant de lutter contre la portée nationale de cette élection sur le plan politique, la valeur de test pour la majorité.

Agnès Buzyn, ministre de la Santé venue soutenir la députée sortante LREM Isabelle Muller-Quoy lors d'une réunion publique à Pontoise ce lundi.
Agnès Buzyn, ministre de la Santé venue soutenir la députée sortante LREM Isabelle Muller-Quoy lors d'une réunion publique à Pontoise ce lundi. Crédits : Sophie Delpont - Radio France

La députée sortante, la candidate LREM Isabelle Muller-Quoy, elle, tenait une réunion publique, lundi dernier à Pontoise, devant une centaine de personnes. 

Mercredi 24 janvier, sur le marché de Pontoise devant la gare. Endroit idéal pour tracter, ici des militants Debout la France et Leïla Saïb entourée de militants insoumis.
Mercredi 24 janvier, sur le marché de Pontoise devant la gare. Endroit idéal pour tracter, ici des militants Debout la France et Leïla Saïb entourée de militants insoumis. Crédits : Sophie Delpont - Radio France

La France insoumise, aussi, déploie ses parlementaires. Plusieurs députés comme Adrien Quatennens et Alexis Corbière étaient hier à Pontoise aux côtés de leur candidate : Leïla Saïb, qui avait enregistré un peu plus de 10% des voix au premier tour, cette professeur des écoles, croit à sursaut de participation en sa faveur.

Les autres candidats dans la première circonscription du Val d'Oise : Denise Cornet (Les Patriotes), Jean-Paul Nowak (Debout la France), Hélène Halbin (Lutte ouvrière), Stéphane Capdet (Front national), Christophe Hayes (Union Populaire Républicaine)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......