LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le président du Medef, Pierre Gattaz a délivré un discours intimant à Emmanuel Macron de ne rien lâcher.

Le Medef fait sa rentrée entre espoir et impatience

4 min

A quelques heures de la présentation des ordonnances réformant le code du travail, le Medef fait sa rentrée avec son université d'été. 7000 participants attendus sur deux jours à Hec, dont beaucoup de chefs d'entreprise. Marie Viennot a sondé leurs attentes. Champagne? Pas pour tous.

Le président du Medef, Pierre Gattaz a délivré un discours intimant à Emmanuel Macron de ne rien lâcher.
Le président du Medef, Pierre Gattaz a délivré un discours intimant à Emmanuel Macron de ne rien lâcher. Crédits : ERIC PIERMONT - AFP

Ce n'est pas la première fois que les universités d'été du Medef s'ouvre sous des jours favorables. A l'élection de Nicolas Sarkosy en 2007, le président s'était rendu personnellement sur les lieux. Même pendant les années de présidence Hollande, les réformes se sont enchainées. Il y a eu le pacte de responsabilité, le CICE, 3 lois ont déjà apporté de la souplesse au code du travail. Impossible de dire que rien n'a changé en mieux du point de vue patronal, mais ils sont peu à le reconnaitre.

Rémy Laurent est l'un d'eux. Vous entendrez son témoignage dans le reportage.

Suivi de celui de Fabrice Galland, directeur opérationnel d'une filiale française d'un groupe suédois qui attend beaucoup de la fusion des instances représentatives du personnel.

Au stand Malakoff Médéric, groupe de prévoyance un temps dirigé par Guillaume Sarkosy, le champagne a déjà été débouché... même si le suspense est total concernant les ordonnances.

L'inversion de la hiérarchie des normes sur le temps de travail, la possibilité de négocier au plus près de terrain, c'est ce qu'attend Véronique Farnoux est directrice juridique et ressources humaines d'une PME spécialisée dans la sécurité privé, un secteur florissant où l'on peine à recruter.

Sur le camping d'HEC à Jouy en Josas, on estime, à l'instar de Pierre Gattaz, le patron du Medef, qu'il ne faut pas voir dans les changements à venir des cadeaux aux entreprises, car "ce sont les entreprises qui créent les richesses et font aussi la richesse de leur salariés". Et l'on s'étonne beaucoup que ce message ait tant de mal à passer.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......