LE DIRECT
De Villefort enterrant son fils illégitime, qu'il croit mort-née

La maison d'Auteuil

29 min
À retrouver dans l'émission

Que s'est-il passé dans le jardin de la maison d'Auteuil ?

De Villefort enterrant son fils illégitime, qu'il croit mort-née
De Villefort enterrant son fils illégitime, qu'il croit mort-née Crédits : Photo12 - AFP

L'abbé Busoni m'aurait-il donc menti lorsqu'il vous a envoyé à moi avec une lettre de recommandation ? Je vais lui écrire et je saurais toute cette histoire d'assassinat.      
Le comte de Monte-Cristo à son intendant, Bertuccio, faisant comme s'il ne savait rien alors que l'abbé Busoni, c'est aussi lui...

Bertuccio finit par craquer et raconter toute son histoire au comte, sans savoir que celui-ci la connaît déjà. Il lui raconte que de Villefort a nié ses demandes de justice pour le meurtre de son frère, sous prétexte qu'il était corse et un ancien soldat de Napoléon. L'intendant déclare donc une vendetta contre le procureur. Afin de le tuer, il l'espionne et découvre ce dernier hébergeait une maîtresse dans la maison d'Auteuil que Monte-Cristo vient d'acheter.
Il se met donc en embuscade et un jour où il pense repérer de Villefort en train d'ensevelir un coffre dans le jardin, il le poignarde et s'empare du coffre. 

Ce n'était pas un assassinat suivi de vol excellence, c'était une vendetta suivie de restitution !  

Dans le coffre, ce n'était pourtant pas un trésor que Bertuccio trouve, mais un nourrisson presque mort qu'il s'empresse de sauver.

Dieu ne me maudit pas, pensais-je, puisqu'il me permet de rendre la vie à une créature humaine en échange de la vie que j'ai ôtée à un autre 

Il finit par adopter l'enfant avec la veuve de son frère en Corse mais celui-ci devient un vrai briguant. Reprenant son métier de contrebandier, lors d'une de ses escapades, il échappe à la police et va se réfugier chez l'intermédiaire qui achetait sa marchandise : Caderousse, l'ancien voisin d'Edmond, peu de temps après que ce dernier, sous l'identité de l'abbé Busoni, lui ait donné un diamant.
Hélas, l'avidité de Caderousse et de sa femme les mènent à tuer le bijoutier qui se proposait d'acheter le diamant. La femme est morte, Caderousse en fuite et Bertuccio est arrêté par les autorités. Mais là encore, Edmond intervient, sous l'identité de l'abbé Busoni de nouveau, Caderousse est capturé et envoyé aux galères, l'intendant innocenté et envoyé servir le comte de Monte-Cristo. 

Mais tout cela, Edmond le savait déjà, ce qu'il l'intéresse est le devenir de l'enfant illégitime de Villefort, de Benedetto. Or ce dernier, confirmant son penchant meurtrier a disparu dans la nature après avoir torturé et tué sa mère adoptive afin qu'elle lui avoue l'emplacement de ses économies. Lorsque Bertuccio souhaite sa mort, c'est calmement que Dantès lui répond :

Les méchants ne meurent pas ainsi Bertuccio, car Dieu les prend sous sa garde pour qu'ils deviennent l'instrument de ses vengeances. Villefort méritait un châtiment pour ce qu'il vous avait fait et peut-être pour autre chose encore. Benedetto, s'il vit, servira à quelque vengeance divine, puis il sera puni à son tour.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......