LE DIRECT
Le médecin allant chercher la carafe pour vérifier qu'elle était bien empoisonnée

La maison de la mort

29 min
À retrouver dans l'émission

Après le grand-père et la grand-mère maternelle de Valentine de Villefort, c'est son grand-père paternel qui semble être visé cette fois-ci.

Le médecin allant chercher la carafe pour vérifier qu'elle était bien empoisonnée
Le médecin allant chercher la carafe pour vérifier qu'elle était bien empoisonnée Crédits : Gallica BNF

Monsieur Noirtier, je n'ai pas besoin de vous apprendre que le mariage de Valentine est rompu, puisque cette rupture a eu lieu ici. Mais ce que vous ne savez pas, c'est que moi, sa belle-mère, j'ai toujours été opposée à ce mariage et je viens vous prier monsieur comme la seule qui en ait le droit car je suis la seule à qui il n'en reviendra rien, de rendre votre fortune à votre petite-fille.  
Madame de Villefort à son beau père, monsieur Noirtier de Villefort.

Le mariage de Valentine annulé, monsieur Noirtier n'a plus de raisons de ne pas la déclarer sa légataire universelle.
Pendant ce temps, Fernand, le comte de Morcerf, vient demander officiellement la main d'Eugénie Danglars pour son fils suite aux conseils du comte de Monte-Cristo. 

Prenons le terme moyen du délai qui n'est ni une rupture, ni un engagement, rien ne presse, mon Dieu. Pendant notre halte, le temps marchera, il amènera les événements. Les choses qui paraissent obscures la veille sont parfois trop claires le lendemain. Parfois ainsi en un jour tombent les plus cruelles calomnies.  
Le baron Danglars à Fernand de Morcerf en demandant un délai, en fait une annulation de l'engagement.

Peu de temps après, Albert déclare à Monte-Cristo qu'il va provoquer son ami, le journaliste Beauchamp, en duel car celui-ci a publié l'histoire de la trahison de Fernand, sans faire le lien entre le Fernand de l'histoire et le comte de Morcerf, dans son journal. Beauchamp accepte le duel mais à une condition :

Je serai sur le terrain quand il le faudra, nous sommes à peu près de même force à l'épée et au pistolet, je ne veux donc pas m'exposer à vous tuer ou à être tué moi-même sans cause. Je consens à me couper la gorge avec vous, mais je veux trois semaines. Dans trois semaines, vous me retrouverez pour vous dire "oui, le fait est faux, je l'efface" ou bien "oui, le fait est vrai et nous nous battons".  
Beauchamp 

Dans ce délai, quelques jours après que le vieux Noirtier a changé son testament, son serviteur personnel, Barrois, décède après avoir bu un verre de la limonade destinée à monsieur Noirtier de Villefort. Ce dernier est mithridatisé contre le poison à cause de ses médicaments. Mais puisque Valentine est celle qui a apporté la carafe de limonade, le médecin prend son père, Gérard de Villefort, à part, et lui dit :  

Cherche à qui le crime profite dit un axiome de la jurisprudence.

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......